Doumbia Major traite Soro de "voyou sans foi ni loi"

Doumbia Major cogne Guillaume Soro
Par K. Richard Kouassi
Publié le 20 octobre 2019 à 20:58 | mis à jour le 20 octobre 2019 à 20:58

Doumbia Major a réagi à la récente interview de Guillaume Soro, diffusée sur les ondes de France 24. Le président du Congrès panafricain pour le renouveau (CPR) n'a pas été du tout tendre envers le député de Ferké.

Doumbia Major cogne Guillaume Soro

Au cours de son interview sur France 24 et RFI, le vendredi 18 octobre 2019, Guillaume Soro s'est exprimé sur ses rapports avec Alassane Ouattara. "Au plan politique, la rupture est consommée, puisque j’ai lancé mon mouvement, ce mouvement va à la conquête du pouvoir d’Etat", a déclaré l'ex-président de l'Assemblée nationale devant les journalistes Marc Perelman et Christophe Boisbouvier.

Interrogé sur les causes de sa rupture avec l'actuel président ivoirien, le député de Ferké a évité de répondre sur une supposée que lui aurait faite Alassane Ouattara de lui succéder. "En politique, les promesses n'engagent que ceux qui y croient", a avancé le fondateur du mouvement GPS (Groupements et peuples solidaires).

C'est justement ces propos qui ont fait sortir Doumbia Major de son silence. Le président du Congrès panafricain pour le renouveau pense que c'est "une affirmation fausse qui tend à normaliser l'absence de principe et d'honneur en politique". "Une affirmation qui est aussi idiote que malhonnête et qui expose l'état de faillite morale de celui qui l'exprime. Un individu qui a un pareil fonctionnement mental, est tout simplement infréquentable par des personnes sérieuses et qui se respectent", a publié Doumbia Major sur sa page Facebook. "Il faut être un voyou sans foi ni loi pour oser tenir ce genre de propos, en l'exposant comme norme et leitmotiv qui guident votre vie et vos comportements avec votre entourage", a-t-il martelé.


Déjà le vendredi 18 octobre, Doumbia Major qualifiait Guillaume Soro d' "un mec qui est incapable de dire avec constance quelle est sa profession parce qu'à part bavarder, il n'a rien appris à faire comme travail, métier ou de ses dix doigts".



Facebook
Twitter
email
Whatsapp