Après la CPI, tout sur le procès de Charles Blé Goudé à Abidjan

Charles Blé Goudé, ancien chef des jeunes patriotes en Côte d'Ivoire
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 23 octobre 2019 à 19:09 | mis à jour le 23 octobre 2019 à 19:09

Procès ou non pour Charles Blé Goudé en Côte d'Ivoire? Les juges de la Chambre d'instruction du tribunal d'Abidjan, doivent trancher ce mercredi 23 octobre 2019. Si procès, il y a, l'ex leader des jeunes patriotes, sera poursuivi pour "crimes contre des populations civiles" et "crimes contre des prisonniers de guerre".

Les juges de la chambre d'instruction décident du sort de Blé Goudé

L'ancien leader des jeunes patriotes ivoiriens, n'en a pas encore fini avec ses deboires avec la justice. Après 5 années de périple judiciaire devant la Cour pénale internationale (CPI), Charles Blé Goudé pourrait faire face à un autre procès, cette fois devant le tribunal d'Abidjan. Ce mercredi 23 octobre 2019, les juges d'instruction du tribunal d'Abidjan décideront s'il y a lieu ou non d'ouvrir contre lui, un procès pour des faits de "crimes contre des prisonniers de guerre" et "crimes contre des populations civiles", liés à la crise poste-électorale ivoirienne de 2010-2011.

L'ex général de la rue, faut-il le rappeler, avait défendu avec hargne et determination, au moyen de meetings et autres marches de protestation, le régime de Laurent Gbagbo qui à l'époque, faisait face à une "rébellion armée".

Après la chute du régime Gbagbo en avril 2011, l'ancien secrétaire général qui avait trouvé refuge au Ghana voisin, a été arrêté puis extradé en janvier 2013 en Côte d'Ivoire où il a passé quatorze mois dans les locaux de la DST (Direction de la surveillance du territoire).

Conduit devant la Cour pénale internationale (CPI) en mars 2014, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, Charles Blé Goudé a été acquitté en janvier 2019 en première instance, au terme de 3 années de procès à nombreux rebondissements.


L'ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen réside pour l'heure dans une résidence à La Haye depuis sa libération sous condition en février 2019. Il est en attente de l'issue définitive de son procès en appel avant un éventuel retour en Côte d'Ivoire.




Articles les plus lus