2020, le FPI-Affi N'guessan prend une avance sur les « Gbagbo ou rien »

CEI: Le FPI/AFD a déposé sa liste de 549 personnalités
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 19 novembre 2019 à 15:55 | mis à jour le 19 novembre 2019 à 15:55

L’Alliance des forces démocratiques, plateforme dont est membre le FPI de Pascal Affi N’guessan, a déposé, lundi 18 novembre 2019, la liste de ses 549 Commissaires électoraux locaux.

Le FPI/AFD a déposé sa liste de 549 personnalités devant siéger au sein des Commissions électorales locales

C’est au vice-président du Front populaire ivoirien (FPI) en charge des questions électorales, l’ancien député Kouakou Kra, qu’est revenue la tâche de déposer la liste des personnalités de l’AFD devant siéger au sein des Commissions locales de la Commission électorale indépendante. Cette liste a été réceptionnée par M. Kouamé Adjoumani Pierre, Secrétaire permanent de la CEI.

Au nombre de 549, ces personnalités représenteront au sein des différentes commissions régionales, départementales et sous-préfectorales, le Front populaire ivoirien de Pascal Affi N’guessan lors des prochaines élections en Côte d’Ivoire. Notamment l’élection présidentielle d’octobre 2020 qui approche à pas de géant. L’équipe du magistrat Coulibaly Kuibiert dit être déterminée à tenir les délais du calendrier électoral pour la présidentielle.

« Les Commissions électorales locales que nous comptons créer pour l’année 2020 sont au nombre 549 (dont) 31 commissions électorales régionales (CER), 82 Commissions électorales départementales (CED), 378 Commissions électorales sous-préfectorales (CESP) et 58 Commissions électorales communales (CEC) », avait précisé M. Coulibaly-Kuibiert, en octobre dernier.

Sur la base de ces chiffres, avait-il poursuivi, chacune des entités politiques membres de la CEI devrait proposer à la Commission centrale de la CEI « au total 1847 personnalités », répondant au profil requis dont 93 pour les Commissions régionales, 246 pour les Commissions départementales, 1 134 pour les Commissions sous-préfectorales et 174 pour les Commissions communales.

Quant à la désignation des commissaires devant animer les différentes Commissions électorales locales dans les représentations diplomatiques, cela devrait en principe faire l’objet d’une rencontre avec les différentes parties après une concertation de la CEI avec le ministère ivoirien des Affaires étrangères.


Les différents représentants des partis et groupements politiques qui avaient en octobre dernier, répondu à la convocation de la Commission centrale de la CEI, avaient à l'occasion paraphé un document marquant leur accord pour le lancement du processus électoral donnant ainsi, le ton pour l’élection présidentielle d’octobre 2020.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp