Candidat en 2020, Guillaume Soro s'octroie le réseau Macron

Pour 2020, Guillaume Soro active ses réseaux proches de Macron

Guillaume Soro veut s'ouvrir une trajectoire présidentielle à la Macron
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 18 novembre 2019 à 11:40 | mis à jour le 18 novembre 2019 à 11:51

Guillaume Soro est déterminé à briguer la Magistrature suprême en Côte d'Ivoire dès octobre 2020. L'ancien Chef du Parlement s'inspire, pour ce faire, de l'ascension politique et du réseau d'Emmanuel Macron pour se hisser au sommet en Côte d'Ivoire.

Pour 2020, Guillaume Soro active ses réseaux proches de Macron

Démissionnaire de la Présidence de l'Assemblée nationale ivoirienne pour son refus d'adhérer au RHDP unifié, Guillaume Soro entend emprunter la trajectoire du Président français, Emmanuel Macron, pour accéder à la Présidence de la République. L'ancien chef de la rébellion ivoirienne, au-delà du simple exemple, entend s'appuyer sur les hommes clés du locataire de l'Élysée pour s'offrir les portes du palais présidentiel en Côte d'Ivoire.

C'est à juste titre que, le 8 juillet 2017, Soro Kigbafori Guillaume était aux premières loges du Congrès de La République en marche (LREM) sur les bords de la Seine. À ce Congrès, le désormais Président de Générations et peuples solidaires (GPS) n'avait pas manqué de s'afficher avec de très proches collaborateurs du Président Macron, notamment Gerard Collomb, Richard Ferrand, Catherine Barbarous, Mounir Mahjoubi, pour ne citer que ceux-là.

Dans sa conquête du pouvoir d'État en Côte d'Ivoire, le Député de Ferkessédougou entend donc s'offrir les services du réseau du président français pour arriver à ses fins. Aussi, Jeune Afrique indique que Soro Guillaume et Alexandre Benalla, l'ancien homme de main de Macron, ont toujours gardé de bons contacts et se sont revus à plusieurs reprises.

Par ailleurs, François de Rugy (ex-Président de l'Assemblée nationale française), M’Jid el Guerrab (Député de la 9e Circonscription des Français de l’étranger (Maghreb et Afrique de l’Ouest) ou encore Olivier Pacteau (le maître d’oeuvre de la campagne de Macron) constituent les membres de ce réseau avec qui Guillaume Soro n'a jamais rompu les relations.

À onze mois de l'élection présidentielle de 2020, Guillaume Soro, candidat déclaré à ce scrutin, s'est "exilé" en France depuis environ six mois, d'où il enchaîne des rencontres avec ses partisans lors des Crushs parties dans les capitales européennes. Il avait à propos lancé son mouvement citoyen GPS avec lequel il compte ratisser large pour se bâtir un électorat confortable en 2020. À demi-mot, GKS avait également avoué ses rencontres (incognito) avec des officiels Français et Occidentaux.


Ce rapprochement avec le clan Macron pourra-t-il permettre à Soro de déboulonner Alassane Ouattara et son parti, le RHDP unifié, lors du prochain scrutin présidentiel ? Telle est l'interrogation qui taraude les esprits sur les rives de la lagune Ébrié.