Alassane Ouattara veut vider le FPI, voici sa nouvelle recrue

Alassane Ouattara recrute au FPI
Par K. Richard Kouassi
Publié le 22 novembre 2019 à 10:30 | mis à jour le 22 novembre 2019 à 10:59

Le FPI (Front populaire ivoirien, parti politique de l'opposition) vient de perdre l'un de ses cadres, qui a choisi de militer désormais au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Il s'agit de Guy Privat Tapé qui occupait le poste de secrétaire général du FPI de San Francisco, aux États-Unis. L'information est livrée par nos confrères d'Abidjan.net.

Guy Privat Tapé lâche le FPI pour le RHDP

L'information est tombée le jeudi 21 novembre 2019. Guy Privat Tapé ne militera plus au Front populaire ivoirien. Après avoir servi le FPI aux États-Unis, précisément à San Francisco, le désormais ex-secrétaire général du parti à la rose dans ladite ville a pris la décision de quitter ses camarades. Il l'a fait savoir le jeudi 21 novembre 2019 en présence de Mamadou Touré, comme le confirment nos confrères d'Abidjan.net.

"Je viens au RHDP pour monter dans le train du développement. Aujourd'hui, nous devons aller au-delà des clivages idéologiques pour regarder le développement. Avec le RHDP, la Côte d’Ivoire avance dans le bon sens", a laissé entendre la nouvelle recrue du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix.

Le transfuge du FPI n'a pas manqué d'exprimer son admiration devant le travail abattu par Alassane Ouattara. "Il faut travailler pour le pays. Depuis que je suis en Côte d'Ivoire, je suis le travail que le RHDP abat pour le pays. Je serai complice de l'agonie de mon pays et de ma région si je n'approche pas le RHDP", a noté Guy Privat Tapé.

Mamadou Touré, porte-parole adjoint du RHDP, qui s'est réjoui de cette nouvelle adhésion a indiqué qu' "il est tout à fait logique qu'il n'y a aucune honte à changer de camp si l'on constate qu'on s'est trompé. Ne soyez pas complexés surtout que le développement est une affaire nationale".

Le RHDP vient là de porter un sérieux coup à l'un de ses rivaux. La coalition a pour habitude de recruter au sein du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI). Mais il faut noter qu'à la chute du pouvoir du FPI, des proches de Laurent Gbagbo se sont blottis dans les bras d' Alassane Ouattara.


Parmi ceux-ci figure Alcide Djédjé, le dernier ministre des Affaires étrangères du "Woody" de Mama. A moins d'un an de la présidentielle, la "chasse" aux cadres est lancée et le chef de l'État met déjà les bouchées doubles.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp