Poursuites contre Soro, Affoussiata Bamba crucifie le Procureur Adou

Affoussiata Bamba dénonce des accusations politiques

Affoussiata Bamba crucifie le Procureur Adou
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 December 2019 à 12:19 | mis à jour le 26 December 2019 à 12:34

Le Procureur Adou Richard a lancé un mandat d'arrêt international contre Guillaume Soro pour « tentative et déstabilisation et détournement de deniers publics ». Mais pour Affoussiata Bamba - Lamine, il ne s'agit que d'accusations fallacieuses.

Affoussiata Bamba dénonce des accusations politiques

Tout part en vrille pour Guillaume Soro. C'est le moins que l'on puisse dire après le retour manqué de l'ancien Président de l'Assemblée nationale en Côte d'Ivoire, la saisie de sa résidence privée, l'arrestation d'une quinzaine de ses proches et surtout un mandat d'arrêt international lancé contre lui par la justice ivoirienne pour « Atteinte à la sûreté de l'Etat » et « détournement de deniers publics ».

Affoussiata Bamba - Lamine, avocate de Soro Guillaume, est aussitôt montée au créneau pour non seulement battre en brèche les accusations contre son client et leader politique, mais aussi et surtout apporter la réplique contre le camp présidentiel. Aussi, dans sa déclaration publiée sur les réseaux sociaux, l'ancienne ministre de la Communication s'est ouvertement attaquée au procureur Adou Richard.

« En date du 23 décembre 2019, le Procureur de la République de Côte d'Ivoire, Monsieur Adou Richard, lors d'une déclaration télévisée, a indiqué que l'ex-Président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire est sous le coup d'un mandat d'arrêt international aux motifs de tentative de déstabilisation et de détournement de deniers publics », a-t-elle énoncé de prime abord, avant d'indiquer : « Le Président du GPS tient à informer l'opinion nationale et internationale de la vacuité de ces charges. Il n'échappe à personne que ceci est du dilatoire. »

A propos des preuves dont un enregistrement sonore évoqué par le chef du parquet ivoirien, l'avocate du barreau de Paris indique que le moment venu, son client fera toute la lumière sur cette affaire. N'empêche qu'elle n'a pas manqué de lever un coin de voile, en pointant ouvertement un doigt accusateur sur le Président Alassane Ouattara comme le commanditaire de la rébellion de 2002.

Loin de se laisser démonter par les turbulences que traverse son camp ces derniers jours, Affoussiata Bamba Lamine dénonce les raisons profondes des poursuites contre son leader. « Ce mandat d'arrêt est infondé et à usage uniquement politique en vue d'éliminer le 1er candidat déclaré à l'élection présidentielle d'octobre 2020 en Côte d'Ivoire », a-t-elle conclu.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus