Une fillette meurt dans une clinique, le ministère de la Santé se fâche

Centre de santé, Le Grand Centre
Par Mael Espoir
Publié le 08 janvier 2020 à 11:56 | mis à jour le 08 janvier 2020 à 12:33

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, a procédé mardi à la fermeture de la clinique Le grand centre de Yopougon pour une période de 30 jours après le décès de la petite Dally Maélisa Elisa, agée de 10 mois.

Le ministère de la Santé ordonne la fermeture d'une clinique après le décès d'un bébé de 10 mois

Le samedi 4 janvier 2020, la petite Dally Maélisa Elisa âgée de seulement 10 mois, a été internée à la clinique Le grand centre située dans la commune de Yopougon.

Souffrant d'une infection pulmonaire, il fallait donc très rapidement réanimer le bébé. Mais avant, les médecins exigeaient le montant d'un million de Fcfa avant le début de tout traitement.

N'ayant pas la somme demandée, les parents du bébé vont alerter l'Association des bénévoles de premiers secours (BPS) dirigée par Hassan Hayek.

Pendant que la dite association se mobilisait pour réunir l'argent demandé, le bébé rendait l'âme sans avoir reçu la moindre assistance.

Pris de colère, Hassan Hayek dénonce sur la toile ce comportement cruel des médecins de la clinique. L'information se repand, suscitant l'indignation de plusieurs internautes.

Quelques jours après donc le décès du bébé, le Ministère de la Santé, qui fut également saisi de l'affaire, a decidé de procéder à la fermeture de ladite clinique pour une période de 30 jours.

L'information a été rendue publique dans l'après midi du mardi 7 janvier 2020, et le moins que l'on puisse dire, c'est que les avis sont partagés sur cette sanction prise par le gouvernement ivoirien.

Si certaines personnes saluent la fermeture de cette clinique, estimant que cela servira de leçon à d'autres établissements sanitaires, d'autres pensent que cette sanction mettra plusieurs personnes qui ne sont pas mêlées à cette affaire, au chômage.


Nombre d’Ivoiriens ont donc plaidé pour que cette fermeture ne soit pas définitive. Parmi ceux-ci, l'artiste Mulukuku Dj, qui a demandé aux autorités ivoiriennes de mettre un peu d'eau dans leur vin.

''Il y a eu un drame dans une clinique réputée à Yopougon qu'on appelle ''Le grand centre'' et le ministre a décidé de fermer la clinique. J'ai salué la décision du ministre mais je me suis vite ressaisi car des centaines de personnes qui n'ont que ce boulot pour nourrir leurs familles iront au chômage.

Je propose que le ministre sanctionne le haut de l'échelle avec une amende considérable mais pas de fermeture s'il vous plaît monsieur le ministre", a plaidé Mulukuku Dj sur sa page Facebook.