Des résidences de Wattao perquisitionnées après sa mort: Les raisons

Colonel major Issiaka Ouattara dit Wattao est décédé le lundi dernier, ses résidences perquisitionnées à Abidjan 24 h après
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 08 janvier 2020 à 10:59 | mis à jour le 08 janvier 2020 à 10:59

Plusieurs résidences du Colonel major Issiaka Ouattara dit Wattao, auraient été perquisitionnées 24h seulement après son décès, sur instructions du nouveau chef de corps de la garde républicaine, a-t-on appris de sources proches de Guillaume Soro.

Les raisons de la perquisition des résidences du colonel major Wattao, 24 h après son décès

C’est Touré Moussa, responsable de la communication de l’ancien patron du Parlement ivoirien, Guillaume Soro, qui donne l’information dans un post relayé sur les réseaux sociaux.

Selon lui, c’est sur ordre du ministre ivoirien de la Défense Hamed Bakayoko, que l’instruction de perquisitionner toutes les résidences du défunt patron des unités rattachées à l’Etat major des armées, le Colonel major Wattao, a été donnée aux éléments de la garde républicaine du colonel Dembelé Bassaro.

« Après le décès de Wattao, le Colonel Dembele Bassaro fait perquisitionner sa résidence, sur ordre du Ministre de la Défense. Toutes les résidences de Wattao seront ainsi fouillées », a dénoncé Moussa Touré sur les réseaux sociaux.

L’information n'a pas tardé de créer sur le champ une vague de réactions sur la toile. Des internautes ont fait un lien entre ces perquisitions et la proximité du défunt Colonel avec Guillaume Soro, poursuivi par le régime pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

D’autant plus que la semaine dernière, le colonel Fofié Kouakou, taxé d’être un proche de l'ex-chef du parlement ivoirien, avait également vu ses résidences fouillées de fond en comble par des agents des forces de l’ordre.

Joint au téléphone par le confrère 2020.info, un haut gradé de l’armée a expliqué que la descente d’agents au domicile du défunt Colonel Issiaka Ouattara, est une pratique courante dans l’armée.

« Quand un soldat décède, l'armée y déploie des éléments pour récupérer tout équipement militaire. Cela, pour éviter que dans un cafouillage, que des armes disparaissent », a clarifié l’officier supérieur de l’armée, qui a bien voulu garder l’anonymat.


Issiaka Ouattara, a-t-il précisé, n’était pas n’importe qui dans l’armée. Il a été commandant en second du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO), commandant en second, puis commandant de la Garde Républicaine.

"C'est une opération normale qui se déroule par surprise. L'objectif, c'est de récupérer tout équipement militaire pour éviter qu'il ne tombe entre de mauvaises mains", a-t-il réitéré.

Le Colonel major Issiaka Ouattara alias Wattao, est décédé aux États-Unis dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 janvier 2020, des suites d'un diabète sévère. Sa dépouille devrait être rapatriée à Abidjan le lundi 13 janvier prochain.




Articles les plus lus