Côte d’Ivoire: Négociations avec Ouattara, Gbagbo désigne Affi - Exclu

Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Affi N'Guessan
Par Gary SLM
Publié le 14 février 2020 à 19:11 | mis à jour le 14 février 2020 à 19:11

La confiance entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan est désormais totale. L’ancien chef de l'Etat de Côte d’Ivoire a demandé au président du FPI de négocier sa libération totale et son retour en Côte d’Ivoire auprès du chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Enfin des négociations Alassane Ouattara - Laurent Gbagbo, Affi N’Guessan aux commandes

L’affaire aurait pu être un secret bien gardé si la rencontre entre le Président Laurent Gbagbo et son ancien Premier Ministre Affi N’Guessan avait été gardée secrète. Le patron du Front Populaire Ivoirien, aperçu à la dernière audience du procès de son «chef» à la Cour Pénale Internationale (CPI), a été mis en mission par ce dernier pour accélérer sa libération ainsi que celle du Ministre Charles Blé Goudé et leur retour en Côte d’Ivoire.

Selon nos informations confirmées par une source très proche du président Laurent Gbagbo, l’idée soumise par Affi N’Guessan à l’ex-président a été accueillie favorablement par ce dernier. En effet, le président du FPI avait déjà approché le chef de l’Etat Alassane Ouattara pour lui demander d’aider à faire libérer Laurent Gbagbo pour lequel il disait, « c’est un frère avec qui je n’ai aucun problème ». Le Président Ouattara avait redirigé Affi N’Guessan vers le Vice-président Daniel Kablan Duncan pour parler des modalités de son implication éventuelle dans cette affaire.

Ceux qui ne veulent pas d’une réconciliation Alassane Ouattara - Laurent Gbagbo

Quelques problèmes se sont ensuite imposés aux tractations entre les deux partis. Des personnes au RHDP déconseillent à Alassane Ouattara de faciliter le retour de l’ex-Président en Côte d’Ivoire. Pour eux, un tel événement viendrait compromettre leurs chances de rester au pouvoir.

Pour ces personnes, une fois en liberté et en Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo pourrait participer à la large coalition anti-RHDP qui est en train de se mettre en place avec le PDCI, Guillaume Soro et tous les partis politiques de l’opposition.

D’un autre côté, les agissements de certains pro-Gbagbo, toujours dans une posture de défiance vis-à-vis du Président Ouattara, n’ont pas joué en faveur de cet apaisement souhaité par Affi N’Guessan. Lequel apaisement aurait pu déboucher sur la libération du patron historique du Front Populaire Ivoirien.

Lors de sa visite à Laurent Gbagbo, Affi N’Guessan a listé toutes les initiatives qu’il avait engagées pour obtenir sa libération. En plus de cette approche directe du Président Alassane Ouattara, il avait aussi été reçu par le Président français François Hollande pour demander son appui dans ce dossier. Toutes ses actions ont été entravées par la soi-disante illégitimité à parler au nom du FPI que lui collaient certains cadres du parti.

Comment Affi N’Guessan a fait accepter l’idée d’une négociation à Gbagbo

Lors de sa rencontre avec Laurent Gbagbo à Bruxelles, Affi N’Guessan lui a clairement demandé d’accepter l’idée d’une négociation politique avec le Président Alassane Ouattara pour l’obtention de son retour en Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo a accepté l’idée et a engagé le patron du FPI pour mener à bien ces négociations.


Vers un échange direct Laurent Gbagbo - Alassane Ouattara ?

Affi N’Guessan a de nouveau repris contact avec le Président Alassane Ouattara pour évoquer le sujet. Ce dernier l’a une nouvelle fois redirigé vers le Vice-président Daniel Kablan Duncan, mais avec la promesse cette fois de reprendre le dossier en main à son retour en Côte d’Ivoire.

A la rencontre en attente de confirmation entre Affi N’Guessan et Alassane Ouattara à cet effet, un échange téléphonique direct entre les deux présidents Laurent Gbagbo - Alassane Ouattara devrait avoir lieu. L’idée a déjà été vendue au président Gbagbo. Cet échange téléphonique devrait rassurer le Président Ouattara sur l’acceptation de l’idée par LG.

A suivre.