Mort sur un vol Air France, le corps de Laurent Guibahi Ani rapatrié

Laurent Guibahi, sa dépouille reçue par son père

Laurent Guibahi, sa dépouille reçue par son père
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 22 février 2020 à 11:16 | mis à jour le 22 février 2020 à 16:22

Il espérait une aventure heureuse du côté de l'Hexagone. Laurent Guibahi Ani reviendra malheureusement à Abidjan les pieds en avant, ce vendredi 21 février 2020, dans la tristesse et la consternation des autorités ivoiriennes et de ses proches.

Laurent Guibahi, sa dépouille reçue par son père

8 janvier 2020, le corps d'un adolescent était retrouvé dans le train d'atterrissage d'un avion d'Air France à l'Aéroport Roissy Charles De Gaulle de Paris. Ainsi était découverte la tragédie de Laurent Guibahi, un adolescent de 14 ans, qui avait escaladé les clôtures de l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan pour tenter une immigration vers la France.

« La visualisation des caméras de surveillance a permis de constater que M. Ani Guibahi Laurent Barthélémy a accédé au train d’atterrissage de l’aéronef en s’agrippant à celui-ci au moment où celui-ci s’apprêtait à s’élancer pour son décollage vers 22 H 55 mn », affirmait le communiqué du ministère en charge du transport.

Après les enquêtes relatives à cette affaire et les formalités administratives, le corps de Laurent Barthélémy Ani Guibahi a finalement été rapatrié à Abidjan, ce vendredi soir.

Présent à l'Aéroport FHB pour accueillir la dépouille de l'ancien élève du Lycée Simone Ehivet Gbagbo de Niangon Lokoua dans la commune populaire de Yopougon, Amadou Koné, ministre ivoirien des Transports, a déclaré :

« C'est un de nos compatriotes qui est mort dans des conditions dramatiques. Il est normal que le gouvernement apporte son soutien. »

Marius Ani, père de l'enfant décédé, a pour sa part exprimé sa satisfaction de réceptionner le corps de son défunt fils. « Il fallait que j'aille prendre le corps de mon enfant. Je suis soulagé, je suis content de ramener le corps de mon enfant en famille. »

Notons qu'à la suite de cette affaire, le quartier mitoyen à l'aéroport d'Abidjan a été rasé par les autorités ivoiriennes. Ce déguerpissement a par ailleurs suscité la colère et l'indignation des populations déguerpies.


Que serait-il cependant advenu si l'adolescent avait réussi à rentrer vivant sur le territoire français ? N'apparaîtrait-il pas comme un héros pour ses autres camarades qui tenteraient de lui emboîter le pas ?

Qui est le responsable de cette mort tragique ? Telles sont les interrogations qui taraudent dans les esprits sur les rives de la lagune Ebrié.






Articles les plus lus