Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 26 mars 2020

Titrologie : « Abidjan fermée au reste de la Côte d'Ivoire, cette nuit »

Titrologie du 26 mars 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 mars 2020 à 06:35 | mis à jour le 26 mars 2020 à 07:15

La pandémie du Coronavirus et ses dégâts collatéraux continuent d'alimenter la Titrologie de la presse ivoirienne. Les journaux de ce jeudi 26 mars sont largement revenus sur l'application de certaines mesures prises par le Président Alassane Ouattara.

Titrologie : « Abidjan fermée au reste de la Côte d'Ivoire, cette nuit »

Conformément aux dernières mesures prises par Alassane Ouattara, le 23 mars 2020, « La ville d'Abidjan, de plus en plus vers le confinement, plus personne n'entre, plus personne ne sort », titre Le Patriote. Et Soir Info de renchérir : « Abidjan fermée au reste de la Côte d'Ivoire, cette nuit.» Pour Le Mandat, « Le COVID-19 contraint "Abidjan à l'heure du confinement ». Avant que L'Expression ne se prononce sur la question : « Les entrées et sorties d'Abidjan fermées aujourd'hui à minuit. »

Le journal Aujourd'hui revient sur les violences observées lors des premières nuits d'entrée en vigueur du couvre-feu et de l'état d'urgence. « Couvre-feu à Abidjan, tortures et violences policières, le premier jour », révèle le tabloïd, avant que Le Quotidien d'Abidjan ne s'interroge : « L’armée de Ouattara en guerre contre la population ? » Le Jour Plus s'est quant à lui évertué à expliquer « Ce que les Ivoiriens doivent savoir » à propos de ces mesures exceptionnelles.

À propos de la pandémie du Coronavirus à proprement dite, Le Temps explique « Les vraies causes de la propagation du virus en Côte d'Ivoire ». Et Notre Voie, d'indiquer « L'incivisme et les légèretés qui mettent les populations en danger ». L'Inter a pour sa part fait incursion dans le service des maladies infectieuses pour montrer "Ce qui se passe au CHU de Treichville". "Tous en guerre contre le tueur mondial", déclare Le Rassemblement. Le Nouveau Courrier, explique par contre "Comment l'affaire de l'INJS a tout gâté". Et Le Nouveau Réveil de tirer la sonnette d'alarme: "La mise en quarantaine ratée à l'INJS coûtera cher au pays."

Alors que du côté des "Maquis-restaurants, la fermeture est effective", "Les députés offrent 30 millions de F" pour lutter contre le Covid-19, nous apprend Le Matin. L'auto-confinement du Premier ministre continue de faire débat dans la presse en Côte d'Ivoire. "Gon en double confinement ?" s'interroge Le Nouveau Réveil.

Face au Covid-19, FPI, PDCI et des leaders prennent position sur L'Inter : "L'enrôlement expose nos populations." "Il ne faut pas profité de ce malheur pour faire arrêter l'Etat", réplique, dans les colonnes du journal du groupe Olympe, Dah Sansan, président des jeunes du RHDP unifié. "Les avocats de Guillaume Soro écrivent à Ouattara", note Le Sursaut.




Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Deuil: Le Révérend Makosso Camille frappé par un malheur
04