RHDP: Après Mabri, grosse pression sur Laurent Tchagba et l'UDPCI

Laurent Tchagba et d’autres cadres du parti appelés à clarifier leurs positions
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 26 mars 2020 à 19:38 | mis à jour le 26 mars 2020 à 19:38

Albert Flindé, cadre de l’Union pour la démocratie et la paix (UDPCI), a invité Laurent Tchagba et d’autres cadres du parti à clarifier leurs positions dans le bras de fer qui oppose Albert Mabri Toikeusse au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à la course à la présidentielle de 2020.

RHDP : Après la désignation de Gon comme candidat à la présidentielle, ça chauffe à l'UDPCI ! Laurent Tchagba et autres interpellés

S’acheminerait-on vers un scission de l'UDPCI? Il ne serait pas hasardeux de répondre par l’affirmatif. Lors d’un point de presse tenu ce jeudi, Albert Flindé, ancien ministre du Transport et cadre de l’UDPCI, a appelé les cadres du parti, également hauts cadres du RHDP, à savoir Laurent Tchagba, Blé Guirao et autres Famoussa Coulibaly, à clarifier leurs positions.

"Nous interpellons les hauts cadres du RHDP issus de l’UDPCI sur les risques de désorientation des militants par Monsieur MABRI Toikeusse et ses partisans ; de manière spécifique, en demandant au Ministre Laurent Tchagba, membre de l’équipe gouvernementale dont le capitaine est Amadou Gon Coulibaly, candidat du parti, de bien vouloir se déterminer ; de même, Mme Mahi Clarisse, membre du Directoire ainsi que Blé Guirao, Directeur Général du CROU-Abidjan, la Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale Taly Evelyne et le Député Famoussa Coulibaly tous Directeurs Exécutifs Adjoints, de clarifier leurs positions face à la candidature de SEM le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly », a lancé Albert Flindé.

L'ancien ministre des Transports et d’autres cadres de l’UDPCI sont, en effet convaincus que le ministre Mabri Toikeusse manœuvre à désorienter les militants et cadres du parti du RHDP; ce qui pourrait mettre à mal la cohésion au sein de la coalition au pouvoir, en cette période préparative du prochain scrutin présidentiel.

Le parti fondé par feu Robert Guéi, membre du RHDP, semble connaître quelques turbulences depuis la désignation du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme chef de file du parti à l’élection présidentielle de 2020.

Albert Mabri Toikeusse qui ambitionne également d’être candidat à cette élection, avait ouvertement contesté le mode de désignation de l’actuel Premier ministre ivoirien. Non sans affirmer dans les coulisses, sa volonté de candidater à cette élection.


Face à cette situation de « défiance », des cadres de son parti, notamment Albert Flindé, étaient montés au créneau pour le désavouer. Témoignant, dans la foulée leur soutien indéfectible au candidat choisi par Alassane Ouattara.

L’UDPCI connaîtra-t-elle le même sort que le MFA, l’UPCI ou encore le PIT ? Nous en saurons davantage dans les prochains jours.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Deuil: Le Révérend Makosso Camille frappé par un malheur
04
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Coronavirus: Molaré crée la surprise en plein couvre-feu