Guillaume Soro et ses camarades de parti ont maille à partir avec le pouvoir d’Abidjan. Visé lui-même par un mandat d’arrêt international, le président de GPS a publié sur Twitter, les lieux de détention de ses principaux collaborateurs.

Guillaume Soro, les nouvelles de ses camarades du GPS

23 décembre 2019, retour manqué de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire. Tel est le début d’un feuilleton qui a conduit plusieurs membres de GPS, Générations et peuples solidaires, en prison.

En effet, le Député Alain Lobognon et plusieurs autres Soroistes se sont rendus au siège de leur parti, ce même jour, pour animer une conférence de presse afin d’informer l’opinion sur les déconvenues de leur leader avec le pouvoir d’Alassane Ouattara.

Mal leur en pris, car à la suite d’une descente policière sur les lieux, les principaux animateurs de ce mouvement pro-Soro ont été interpellés.

Près de quatre mois après, l’ancien Président de l’Assemblée nationale donne des précisions sur les différentes prisons dans lesquelles ses camarades ont été disséminés à travers le pays.

Dans des tweets publiés ces deux derniers jours, Soro Kigbafori Guillaume a donné des renseignements utiles sur la détention de ses proches.

« Tehfour Koné, né le 07/06/1969. Conseiller municipal et Vice-Président du RACI. Incarcéré depuis le 24/12/2019 et transféré le 09/01/2020 à la maison d’arrêt de Tiassalé. »

« Karidioula Souleymane, né le 24/02/1981. Maire de Bassawa. Incarcéré depuis le 24/12/2019 à la MACA. » « Kamaraté Souleymane KONE, Diplomate. Incarcéré depuis le 24/12/2019 et transféré le 08/01/2020 à la maison d’arrêt de Toumodi. »

Poursuivant, il ajoute : « Soumahoro Kando, né le 20/12/1960. Député et Vice-Président du RACI. Incarcéré depuis le 24/12/2019 à la MACA et transféré le 10/01/2020 à la maison d’arrêt de Dabou. »

« Yao Soumaïla, né le 01/01/1972. Député et vice-président du RACI. Incarcéré depuis le 24/12/2019 à la MACA et transféré le 10/01/2020 à la maison d’arrêt de Dabou. » « Kanigui Soro, né le 20/12/1976. Député et Président du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI). Incarcéré depuis le 24/12/2019 à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). »

« Camara LOUKIMANE, né le 01/01/1960, ancien DG de la SICOGI, Député. Incarcéré depuis le 24/12/2019 à la MACA et transféré le 09/01/2020 à la maison d’arrêt de Tiassalé. »

« Alain LOBOGNON, né le 16/07/1968. Ancien ministre, Député, Vice-président du MVCI, incarcéré depuis le 24/12/2019 à la MACA, transféré le 08/01/2020 à la maison d’arrêt de Grand-Bassam et transféré à nouveau le 10/03/2020 à la maison d’arrêt à Agboville. »

Patricia Balme, ancienne journaliste française, communicante politique et présidente du cabinet de conseil en communication politique PB Com International, s’est offusquée de ces multiples détentions :

« La liste des Prisonniers politiques GPS en Côte d’Ivoire est effrayante. Leur seul et unique délit : Soutenir Soro Guillaume !!! La communauté internationale ne doit et ne peut plus fermer les yeux sur ces pratiques dictatoriales. Le concert des Nations serait-il devenu sourd ? »

Dans un autre tweet publié ce lundi, Guillaume Soro a ainsi interpellé les autorités ivoiriennes : « Libérez les prisonniers ». Avant d’ajouter : « Nous voulons une Côte d’Ivoire ouverte, diversifiée et réunifiée. »