Amadou Gon entre le marteau de la Primature et l'enclume de sa candidature

Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien et candidat du RHDP à la Présidentielle 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 mai 2020 à 10:00 | mis à jour le 26 mai 2020 à 12:49

Amadou Gon Coulibaly est en convalescence à Paris où il a été évacué, début mai, pour un "contrôle sanitaire". Candidat à la présidentielle 2020 pour le compte du RHDP, le Premier ministre n'entend toutefois pas se décharger de ses fonctions de Chef de gouvernement comme le souhaite son mentor Alassane Ouattara.

Evacué à Paris, voici pourquoi Amadou Gon s'accroche à "sa" Primature

02 Mai 2020, Amadou Gon Coulibaly est évacué d'urgence en France après avoir fait un malaise cardiaque. Son intérim est assuré par Hamed Bakayoko, ministre d'Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko. Après avoir été soumis à un examen de coronarographie, le Premier ministre ivoirien est en région parisienne où il observe un repos médical. Il pourrait rentrer au pays fin mai.

Alors qu'AGC est à 6 000 kilomètres d'Abidjan, le Président Alassane Ouattara a procédé à un remaniement ministériel consacrant le "limogeage" officiel de ses deux rivaux déclarés du RHDP, notamment Marcel Amon Tanoh et Albert Toikeusse Mabri.

Jeune Afrique annonçait d'ailleurs que le Chef de l'État envisageait de remplacer son Chef du Gouvernement pour lui permettre de disposer du temps nécessaire pour se consacrer à sa campagne électorale. Patrick Achi, Secrétaire général de la Présidence de la République, est pressenti à ce poste.

Cependant, à en croire La Lettre du Continent, Amadou Gon Coulibaly n'entend point troquer son costume de Premier ministre contre sa tunique de candidat à l'élection présidentielle. Et pourtant, la Direction exécutive du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) s'active pour investir son candidat fin juin.

Mais Gon Coulibaly entend garder la main sur le gouvernement ivoirien et garder ainsi son influence jusqu'au scrutin présidentiel. Au sein de sa famille politique, quelques velléités de candidatures et des oppositions à son choix n'étant pas de nature à le rassurer sur l'adhésion totale et sans réserve de tous ses camarades de parti. A travers de réguliers tweets, le PM continue d'annoncer les actions de son gouvernement pour le développement de la Côte d'Ivoire et surtout pour la lutte contre la Covid-19.


À cinq mois de l'élection présidentielle, il y a des risques qu'il ne faut pas prendre, et Amadou Gon Coulibaly, en voyage sanitaire en France, n'entend donc point prêter le flanc. Quoique le Président Alassane Ouattara lui ait assuré de tout son soutien, la confiance n'exclut toutefois pas la prudence.