Décès d’ Amadou Gon: Grosse colère contre Adama Bictogo au RHDP

Adama Bictogo: « Gagner la présidentielle pour Amadou Gon, reste un devoir»
Par David Yala
Publié le 09 juillet 2020 à 18:13 | mis à jour le 09 juillet 2020 à 18:13

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a tiré sa révérence mercredi 08 juillet 2020 à la suite d’un nouveau malaise qui l’a arraché de l'affection des siens.

Adama Bictogo: « Gagner la présidentielle pour Amadou Gon, reste un devoir»

La Côte d’Ivoire est en deuil. Son Premier ministre, ministre du Budget, Amadou Gon Coulibaly, est décédé mercredi. Moins d’une semaine après son retour en Côte d’Ivoire, le chef du gouvernement a succombé du mal qui l’avait conduit d’urgence en France début mai pour un « contrôle médical ». Rentré jeudi 02 juillet, soit après deux mois d’absence, le candidat désigné du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020, avait repris le travail lundi avant de décéder, mercredi, peu après le Conseil des ministres.

«Mes chers compatriotes, la Côte d’Ivoire est en deuil. J’ai la profonde douleur de vous annoncer que le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, chef du gouvernement, nous a quitté en ce début d’après-midi, après avoir pris part au Conseil des ministres ce mercredi 08 juillet 2020, au Palais de la présidence de la République », a informé le président Alassane Ouattara dans un communiqué lu par Patrick Achi, secrétaire général de la Présidence de la République. Et depuis, les réactions, témoignages et autres hommages à l’illustre disparu, se poursuivent.

C’est justement dans ce même élan que l’ancien ministre Adama Bictogo, Directeur exécutif du RHDP, a tenu, lui aussi, à réagir à travers un post sur les réseaux sociaux. « Ce sont des moments difficiles que nous passons tous actuellement. La Côte d'Ivoire vient de perdre un digne fils, un combattant infatigable tombé au front, les armes à la main. Nous sommes tristes. Pour les Ivoiriens, ce sont des moments de profonde tristesse », a-t-il écrit. Le concernant, le député de la commune d’Agboville considère ce décès comme la perte de 30 années de sa vie politique avec le défunt; ‘’30 années d'amitié et de fraternité’’.

« Je voudrais en tant que Directeur Exécutif du RHDP, demander aux militants de rester dignes et combatifs dans la douleur pour le Premier Ministre. Pour lui, nous devons rester debout », a-t-il exhorté. Jusque là, tout va bien. Mais c’est lorsque l’ancien ministre de l’Intégration africaine va évoquer la question des élections à venir, que tout va se gâter.

« Je voudrais présenter mes condoléances au Président de la République qui vit des moments très douloureux. Mes sincères condoléances à la famille Gon, à sa mère. En tant que Directeur Exécutif du RHDP, j'ai le devoir de faire triompher sa vision. Gagner cette élection présidentielle pour lui, reste un devoir », a-t-il promis. Cette dernière partie de la sortie d’Adama Bictogo est perçue par de nombreux internautes comme un manque de respect pour le défunt.


« Monsieur Bictogo Adama, un peu de compassion pour la famille du premier ministre Gon Coulibaly. Svp, respectez le deuil des ivoiriens parce que feu Gon Coulibaly était tout d'abord premier ministre de la Côte d'Ivoire. Ce qui nous arrive aujourd'hui est votre soif sans fin du pouvoir. GON était un papa pour nous autres », a chargé l’activiste Cissé Saint. Mais, pour des partisans du régime RHDP, la sortie de leur Directeur exécutif est tout à fait justifiée dans la mesure où la présidentielle approche à grands pas et il faudra nécessairement penser à l’après Amadou Gon Coulibaly.




Articles les plus lus