Bédié traité de "vieux" par ses adversaires : Voici sa réponse

Candidat à la présidentielle, Bédié parle de son âge
Par K. Richard Kouassi
Publié le 29 juillet 2020 à 13:18 | mis à jour le 29 juillet 2020 à 14:27

Henri Konan Bédié (HKB) est en lice pour la présidentielle du 31 octobre 2020. Le candidat du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), 86 ans, est vivement critiqué par ses adversaires politiques au sujet de son âge. En marge de la convention du parti, dimanche 26 juillet, le "sphinx" de Daoukro a apporté une cinglante réplique à ses détracteurs.

Candidat à la présidentielle, Bédié parle de son âge

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire espère bien prendre sa revanche sur l'histoire vingt ans après avoir perdu le pouvoir d'État. Henri Konan Bédié, qui avait succédé au père de l'indépendance ivoirienne, feu Félix Houphouët-Boigny, en 1993, a été réélu deux ans plus tard. Mais le nouveau chef d'État ne demeurera pas au Palais présidentiel jusqu'à la fin de son mandat. En effet, le 24 décembre 1999, il est chassé du pouvoir par une junte militaire. À la chute de son régime, HKB entame un exil. Quand Laurent Gbagbo accède au pouvoir en 2000, il favorise le retour de Bédié en Côte d'Ivoire à la faveur du forum de réconciliation nationale.

Henri Konan Bédié avait été rangé aux oubliettes. Mais il parviendra à revenir sur la scène politique grâce à son alliance avec Alassane Ouattara contre Laurent Gbagbo. C'était lors de la présidentielle de 2010. Élu à la tête de la Côte d'Ivoire, le candidat du Rassemblement des républicains (RDR) s'engage à gouverner sous la bénédiction de Bédié, son "frère ainé". En 2015, le natif de Daoukro renonce à toute ambition présidentielle et soutient la candidature unique d'Alassane Ouattara. Si pour Bédié, son allié devait lui faire la passe en 2020 à travers une alternance politique en faveur du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, le chef de file du RDR soutient le contraire. L'alliance entre les deux hommes politiques vole en éclats.


Engagé dans la course à la présidence, Henri Konan Bédié est convaincu de sa victoire. Mais pour ses détracteurs, le président du PDCI qui a célébré ses 86 ans le 5 mai 2020, est trop âgé pour briguer la magistrature suprême. "Pour nous au PDCI, l’âge c’est un atout. L’âge réunit l’expérience et aussi la compétence", a confié le patron du parti septuagénaire, dimanche 26 juillet 2020, alors qu'il venait de voter dans le cadre de la convention.




Articles les plus lus
01
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Apparition troublante d'un sosie de DJ Arafat à Cocody