Présidentielle: Bictogo appelle les candidats recalés à se rallier au RHDP

Adama Bictogo, Directeur exécutif du RHDP
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 16 septembre 2020 à 17:24 | mis à jour le 16 septembre 2020 à 17:42

Après la publication de la liste des candidatures validées, c'est le temps des alliances. Adama Bictogo, Directeur Exécutif (DE) du RHDP, lance un appel solennel à tous les candidats non autorisés à prendre part à l'élection présidentielle de 2020.

Adama Bictogo veut recruter Gbagbo, Soro, Koulibaly et consorts pour le compte du RHDP

Le Conseil constitutionnel a rendu une décision, le 14 septembre 2020, relative à l'élection présidentielle de 2020. Sur les 44 dossiers à eux transmis par la Commission électorale indépendante (CEI), le Président Mamadou Koné et les six Sages du Conseil constitutionnel (CC) n'ont retenu que 4. Henri Konan Bédié (PDCI), Pascal Affi N'Guessan (FPI) et Kouadio Konan Bertin (Indépendant) affronteront donc Alassane Ouattara (RHDP, président sortant).

Mais, lancé dans une bataille de conservation du pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) s'active pour rallier à sa cause les quarante autres candidats recalés afin de former une large coalition pour la réélection du chef de l'Etat Alassane Ouattara à la Magistrature suprême.

C'est dans cette dynamique qu'Adama Bictogo, Directeur exécutif du parti présidentiel, appelle les candidats dont les dossiers de candidatures n’ont pas été validés, à rejoindre son parti en vue de former une large coalition pour le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020. Le mardi 15 septembre, le RHDP unifié a en effet tenu un Bureau politique avec tous ses coordonnateurs régionaux au Sofitel Hôtel Ivoire. Tribune offerte à l’ancien ministre de l’Intégration africaine pour appeler au ralliement autour de la « promotion de la paix et du rassemblement » prôné par son parti. Tous les partis politiques et autres organisations, sans distinction de coloration ou d’idéologie politiques, sont donc appelés à rejoindre les houphouëtistes.

Reste maintenant à savoir si Laurent Gbagbo, Guillaume Soro, Mamadou Koulibaly, Albert Toikeusse Mabri, Marcel Amon Tanoh et bien d'autres recalés saisiront cette main tendue du parti au pouvoir.


Notons qu'après la validation de sa candidature, Henri Konan Bédié a fait un appel de pied aux candidats ci-dessus mentionnés afin de « demeurer en ordre de marche pour l’alternance démocratique en vue d’une Côte d’Ivoire réconciliée, unie et prospère ».




Articles les plus lus