3è mandat: Des partisans de Ouattara chassés en plein meeting à Paris

Rachida Dati chasse les pro- Ouattara RHDP des Invalides
Par Patrice Dama
Publié le 21 septembre 2020 à 01:19 | mis à jour le 21 septembre 2020 à 08:21

Sale temps pour Alassane Ouattara et le RHDP à Paris. Installés aux Invalides pour une manifestation de soutien à la candidature pour un troisième mandat du Président ivoirien, les militants RHDP ont vu la police débarquer pour leur demander de démonter leurs installations sur ordre de Rachida Dati, la maire du 7e arrondissement de Paris.

Ça ne va plus pour Alassane Ouattara en France

Il faut dire que la relation entre Alassane Ouattara et la France s’est fortement détériorée ces derniers mois. Depuis l’annonce du Président ivoirien de son intention de briguer un troisième mandat, les politiciens français sont dans une grande gêne. Certains avaient défendu la cause d’Alassane Ouattara lors de son conflit post-électoral contre Laurent Gbagbo en 2011.

Ils se retrouvent aujourd’hui profondément gênés par ce qui s’apparente à une intention d’Alassane Ouattara de demeurer au pouvoir en Côte d’Ivoire. Ces derniers ne cachent plus leur agacement face à la situation volontairement créée par le Président ivoirien.

Il avait pourtant promis de passer la main à une nouvelle génération de politiciens, promesse fortement applaudie à l’époque par la classe politique française, le Président Macron en tête via un tweet : « La décision historique du président Ouattara, homme de parole et homme d’Etat. La Côte d’Ivoire donne l’exemple.»

Le chef de l’État ivoirien, depuis son extraordinaire revirement, commence à perdre ses différents soutiens dans la capitale française, y compris au sein de la famille politique de son ami Nicolas Sarkozy. L’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati, a demandé la démolition des installations des militants du RHDP venus tenir un meeting en soutien à la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat. C’est l’ancienne Garde des Sceaux, ministre de la Justice française qui a publiquement assumé sa décision d’empêcher la tenue de ce meeting de pros-Ouattara dans sa commune.

Quand Rachida Dati assume avoir empêché un meeting du RHDP

Elle a confié samedi : « Je découvre ce jour qu'une autorisation a été donnée à des soutiens d'un dirigeant étranger pour s'installer sur les pelouses des Invalides. Ces opérations politiques n'ont pas lieu d'être sur des sites classés. J'ai obtenu de la Préfecture de Paris que ces installations soient démontées immédiatement.»

La maire de Paris n’a pourtant rien trouvé à dire lorsque les supporters de l’opposition ivoirienne ont tenu leur meeting dans sa commune. Sa position est donc clairement contre ce qu’elle considère comme une décision antidémocratique d’Alassane Ouattara de violer la Constitution. Elle a publié sur son compte Twitter les images de la police demandant aux militants du RHDP de remballer leurs installations.





Articles les plus lus