Affi N'Guessan appelle à la désobéïssance civile: Sa résidence brûlée

Affi N'Guessan appelle à la désobéïssance civile: Sa résidence brûlée
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 17 octobre 2020 à 18:18 | mis à jour le 17 octobre 2020 à 18:18

La résidence de l'ex-Premier ministre Pascal Affi N’guessan a été incendiée, a-t-on appris ce samedi 17 octobre 2020. Le candidat du Front populaire ivoirien (FPI) avait appelé, jeudi, au boycoot actif du scrutin présidentiel en cours en Côte d’Ivoire.

Violence pré-électorale: La résidence de Pascal Affi N'guessan mise à feu

Des affrontements entre autochtones Agnis et allogènes Malinkés ont éclaté depuis la matinée du vendredi 16 octobre au samedi 17 octobre 2020 dans la ville de Bongouanou, localité dont est originaire Pascal Affi N’guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI ).

Des informations provenant de cette ville de l’est de la Côte d'Ivoire et confirmées par l’entourage de l’ex-Premier ministre ivoirien, confient que sa résidence de Bongouanou a été mise à feu par des individus, pour l’heure non encore identifiés.

Outre la résidence du président du FPI, un établissement de formation professionnelle a été incendié. Ces violences entre partisans et opposants à la candidature du président Alassane Ouattara, interviennent au lendemain de l’appel au boycott actif lancé par Affi N'Guessan et Henri Konan Bédié.

Conformément à leur mot d’ordre de désobéïssance civile, les deux opposants avaient appelé leurs militants respectifs à s’opposer par tous les moyens, au processus électoral en cours.


L’opposition réclame la mise en place de conditions garantissant la tenue d’une élection apaisée, crédible et transparente. Notamment une nouvelle Commission électorale indépendante (CEI), un nouveau Conseil Constitutionnel et l'audit international du fichier électoral.




Articles les plus lus