Jusqu'où ira Henri Konan Bédié avec le Conseil national de transition ?

Transition : Henri Konan Bédié, chef de fil de l'opposition, n'a pas été arrêté
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 03 novembre 2020 à 22:07 | mis à jour le 03 novembre 2020 à 22:07

Henri Konan Bédié, chef de fil de l'opposition ivoirienne, par ailleurs président du Conseil national de Transition (CNT), n'a pas été mis aux arrêts, comme l'annonce la folle rumeur qui circule depuis ce mardi après-midi sur les réseaux sociaux.

Transition: L’opposant Henri Konan Bédié n'a pas été arrêté mais...

L'ex-chef de l'État ivoirien, Henri Konan Bédié, n'a pas été arrêté, comme annoncé par la folle rumeur. "Sa résidence est certes encerclée par des hommes en tenue depuis cet après-midi, mais il n' y a pas eu d'arrestations", confirme une source policière sur place.

"Plusieurs personnalités du PDCI-RDA, parmi lesquelles le Pr Maurice Kakou Guikahué et le Directeur de Cabinet, N'dri Narcisse, ont été arrêtés", fait savoir une autre source.

Un peu plus tôt, dans la journée, le ministre ivoirien de la Justice informait de la saisine du Procureur de la République à l'effet de traduire devant les tribunaux, les responsables du fameux Conseil national de transition.

"Condamnant avec la plus grande fermeté cet acte de sédition, le Gouvernement a saisi le Procureur de la République près le tribunal de première instance d’Abidjan afin que soient traduits devant les tribunaux, les auteurs et les complices de ces infractions", avait déclaré le ministre Sansan Kambilé.

Malgré tout, le président du CNT dit être déterminé à poursuivre la mission à lui confiée par ses pairs de l’opposition.

«Le président Henri Konan Bédié, président du Conseil national de transition, vous exhorte à demeurer sereins et mobilisés et à manifester publiquement pour vaincre toute tentative d’empêchement de mise en place du gouvernement de transition», dixit Maurice Kakou Guikahué, peu avant l'incident de ce mardi.


« Le président Henri Konan Bédié reste déterminé et engagé à conduire avec bonheur la mission de salut public en qualité de président du Conseil national de transition que vient de lui confier l’ensemble des présidents des plateformes et groupements politiques de l’opposition », a réitéré M. Guikahué dans un communiqué.

On apprend, aux dernières nouvelles, que toutes les personnes arrêtées ont été libérées et ont regagné leurs domiciles respectifs. Quant aux responsables politiques de l’opposition, ils seraient tous placés en résidence surveillée chez eux.




Articles les plus lus