Mamadou Touré salue l'attitude républicaine de Laurent Gbagbo

Ce que Mamadou Touré  dit du retour de Laurent Gbagbo
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 23 novembre 2020 à 18:42 | mis à jour le 23 novembre 2020 à 21:26

Porte-parole adjoint du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le ministre Mamadou Touré a évoqué le retour en Côte d’Ivoire de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, lors d’un meeting qu’il a animé le week-end dernier à Daloa.

Mamadou Touré (RHDP): «Il ne faudrait pas que ceux qui veulent gâter, utilisent le nom de Laurent Gbagbo»

« En tout cas, Laurent Gbagbo n’est plus un problème pour son frère Alassane Ouattara », a rassuré le porte-parole adjoint du RHDP, qui ajoute qu’une fois la procédure ouverte à l’encontre de l’ex-président ivoirien, bouclée, le président Alassane Ouattara se chargera lui-même d’organiser le retour en Côte d’Ivoire de «son frère » Laurent Gbagbo. Mamadou Touré animait en effet un meeting au cours duquel il a évoqué la situation sociopolitique nationale, marquée par les violents évènements qui ont émaillé l'élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Même s’il ne l’a pas clairement indiqué, le collaborateur du président Alassane Ouattara a semblé saluer « l’attitude républicaine » du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) qui, deux jours avant la tenue du scrutin électoral, a appelé au dialogue et à l’apaisement. « Même quand les autres ont dit qu'ils font transition, il dit qu’il n’est pas dans affaire de transition-là; il faut discuter. Même quand les autres ont fait leur histoire de transition, il dit que lui il n’est pas dans affaire de transition, il faut discuter », a rappelé Mamadou Touré.

C’est pourquoi, il n’a pas manqué de mettre en garde les responsables politiques de l’opposition, qui utilisent le nom de l’ex-président ivoirien pour justifier leurs «basses besognes ». «Il ne faudrait pas que ceux qui veulent gâter, utilisent le nom de Laurent Gbagbo pour justifier les bêtises qu’ils font dans nos différentes régions, où ils vont pousser les populations à s’entredéchirer entre elles; ça on ne peut plus l’accepter », a mis en garde le porte-voix adjoint du RHDP, dénonçant le jeu trouble de certains cadres qui ne veulent pas du retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.


Acquitté des lourdes charges de crimes de guerre, crimes contre l’humanité, Gbagbo vit en liberté conditionnelle à Bruxelles où il a trouvé refuge en attendant son éventuel procès en appel.






Articles les plus lus