Titrologie 1er décembre 2020:« Soro: Que la Côte d’Ivoire se réveille»

Titrologie du mardi 1er décembre 2020 : Soro
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 01 décembre 2020 à 07:32 | mis à jour le 01 décembre 2020 à 07:32

La crise électorale qui prévaut en Côte d’Ivoire depuis août dernier, constitue le menu de la titrologie de ce mardi 1er décembre 2020.

Titrologie: « Soro demande de relancer la désobéïssance civile après un état des lieux »

A la Une du journal Le Matin, le titrologue pourra s’enquérir des nouvelles priorités du président Alassane Ouattara après sa réélection au terme d’un scrutin émaillé de violences. «Après sa victoire à la présidentielle, le RHDP fixe ses nouvelles priorités », écrit le journal qui fait également des révélations sur les missions confiées aux élus et cadres du RHDP.

Également proche du pouvoir, Le Patriote informe le titrologue de la cérémonie d'hommage qui aura lieu en la mémoire des 87 personnes décédées lors de la période électorale.

«Après les violences meurtrières suite à la désobéïssance civile, le RHDP va pleurer les 87 morts », écrit le journal qui annonce l'organisation d’un pèlerinage à Korhogo, sur les terres de feu Amadou Gon Coulibaly, l’ex-Premier ministre ivoirien décédé le 8 juillet dernier.

Titrologie mardi 1er décembre -« Guillaume Soro se lâche ! »-titrologue

La Titrologie de ce mardi 1er décembre 2020, c’est aussi la dernière déclaration de Guillaume Soro sur l'actualité sociopolitique nationale. « Soro : Que la Côte d’ Ivoire se réveille », pointe à sa Une Le Temps.

La même déclaration est reprise à la machette du journal Aujourd'hui: « Soro demande de relancer la désobéïssance civile après un état des lieux ». Le Bélier Intrépide, pour sa part, estime que Guillaume Soro est en train de rendre « folle» la case RHDP.

« Le Dialogue politique entre Ouattara et Bédié n’est jamais rompu »


« Pas de dialogue tant que nos camarades sont en prison », s’exclame Gui Tiehi, cadre du FPI, à la Une de Notre Voie. Le titrologue pourra également lire à la Une de le Nouveau Réveil, des révélations sur les "saboteurs" du dialogue politique entre le pouvoir et l'opposition.

"Voici ceux qui sabotent le dialogue politique", titre le journal. Mais L'Essor nous apprend que le dialogue politique entre les Présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, les deux principaux protagonistes de la crise électorale, n'a jamais été rompu.






Articles les plus lus