Maladie d'Hamed Bakayoko : Un proche de Guillaume Soro inquiet

Maladie d'Hamed Bakayoko : Un proche de Guillaume Soro inquiet
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 février 2021 à 18:47 | mis à jour le 19 février 2021 à 19:34

Devant l'état de santé d'Hamed Bakayoko, El Hadj Mamadou Traoré, l'un des fidèles lieutenants de Guillaume Soro, n'a pas manqué d'exprimer ses inquiétudes. Le soroiste a également reproché au gouvernement ivoirien de ne pas communiquer sur ce sujet.

Hamed Bakayoko évacué en France

La nouvelle de l'évacuation d'Hamed Bakayoko en France pour des raisons sanitaires, a envahi la toile en un laps de temps. Mais très rapidement, une information relayée sur les réseaux sociaux laissait croire que le Premier ministre ivoirien a subi un empoisonnement qui le tient loin de la Primature depuis plusieurs jours.

Cette thèse est vite battue en brèche par les proches du chef du gouvernement de la Côte d'Ivoire. "Hamed Bakayoko est assurément fatigué ; il est peut-être même malade comme chacun de nous peut l’être, mais tout cela est très loin des fantasmes de ceux qui rêvent nuit et jour de le voir disparaître à jamais pour déstabiliser la Côte d’Ivoire", a clarifié l'un d'eux.

Rappelons que depuis le ministre d'État, ministre de la Défense est apparu en public pour la dernière fois, le 10 février 2021. C'était dans la commune d'Abobo à l'occasion de la présentation des candidats du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) aux élections législatives du 6 mars. Le député de Séguéla aurait pris un coup de fatigue dû aux importantes charges qui pèsent sur ses épaules.

Hamed Bakayoko malade, le camp de Guillaume Soro inquiet

El Hadj Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, n'est pas du tout satisfait de la manière dont est gérée l'état de santé l'ex-ministre des NTIC sous le régime de Laurent Gbagbo. "Ce n'est pas la première fois que les Ivoiriens spéculent sur l'état de santé de leurs gouvernants. Souvenons-nous que les Ivoiriens ont spéculé sur l'état de santé d'Houphouët-Boigny avant sa mort. Ces mêmes Ivoiriens ont spéculé sur l'état de santé de Laurent Gbagbo que les mauvaises langues avaient traité d'épileptique. Souvenons-nous de la petite chute qu'a faite Bedié pendant la campagne présidentielle de 2010", a rappelé le partisan de Guillaume Soro.


Tout en souhaitant prompt rétablissement au proche collaborateur d'Alassane Ouattara, le compagnon de l'ancien chef de la rébellion ivoirienne a préféré faire usage de l'humour pour parler de la santé de son allié ethnique. "Au passage, je souhaite un prompt rétablissement à mon esclave, car sa maladie ou sa fatigue ne m'arrange pas. Il y a trop de bidons de tchapalo non alcoolisé, pour parler comme quelqu'un, à soulever chez moi et c'est lui seul, baraqué qu'il est, qui pouvait les soulever", s'est-il interrogé.

Toutefois, El Hadj Mamadou Traoré, cadre de Générations et peuples solidaires (GPS), s'est révolté contre le pouvoir ivoirien qu'il accuse de "manipulation" dans l'affaire de la santé d'Hamed Bakayoko. "Bientôt ils viendront dire que France 24 est dans le complot contre leur gourou et que c'est Guillaume Soro qui aurait donné ces informations à ce média reconnu pour son sérieux. Les Ivoiriens ne sont pas dupes. Vous ne pouvez pas passer le temps à leur mentir tout le temps. Ils ont le droit de connaître l'état de santé de ceux qui les gouvernent même si certains ne reconnaissent pas leur légitimité. Pour le moment, ce sont eux qui les gouvernent et ce sont les Ivoiriens qui, par les impôts qu'ils payent ,prennent en charge leurs frais de prise en charge sociale et sanitaire", a-t-il enfoncé.






Articles les plus lus