Hamed Koffi Zarour dénonce une ‘’Côte d’Ivoire des jouisseurs et des gémisseurs’’

Hamed Koffi Zarour indigné: « Nous constatons un enrichissement effréné »
Par David Yala
Publié le 22 février 2021 à 18:28 | mis à jour le 22 février 2021 à 18:55

Candidat aux élections législatives du 06 mars 2021 dans la commune du Plateau à Abidjan, Hamed Koffi Zarour est pour le changement à tous les niveaux en Côte d’Ivoire.

Hamed Koffi Zarour indigné: « Nous constatons un enrichissement effréné »

C’est un Hamed Koffi Zarour indigné qui s’insurge contre un certain nombre de pratiques ayant cours ces dernières décennies en Côte d’Ivoire, marquées par le fossé entre les classes sociales ivoiriennes: ‘’la Côte d'ivoire de ceux qui rient et la Côte d’Ivoire de ceux qui pleurent. La Côte d’Ivoire des jouisseurs et la Côte d'ivoire des gémisseurs, pour emprunter les propos d'un éminent professeur’’.

« Quand je pense à tous ces nombreux jeunes et femmes qui sollicitent une aide financière en vue de poursuivre leurs études ou une opportunité en vue d’une insertion socioprofessionnelle, ou à certains fonctionnaires méritants qui n’arrivent pas à faire face à leur quotidien, ou encore à ces agriculteurs et honnêtes travailleurs qui croulent sous le poids des difficultés existentielles, je comprends l’immensité des besoins des populations dans bien de domaines et le désespoir qui les habite », déclare d’emblée le président du mouvement citoyen ''Agir pour la Côte d’Ivoire'', sur sa sa page Facebook.

Hamed Koffi Zarour est convaincu que son engagement pour le bien-être des populations lui donne une position privilégiée pour saisir le contraste social dans lequel évolue la Côte d’Ivoire. « En face de cette Côte d’Ivoire qui pleure et qui gémit, nous constatons un enrichissement effréné sans justification qui inquiète, de cette classe de privilégiés souvent sortis de nulle part. Des citoyens lambda, pour certains sans aucune qualification, sans aucun emploi fixe, sans aucune activité lucrative, mènent un train de vie surréaliste. De même, des élus ou de pseudo entrepreneurs roulent carrosse, sans pouvoir justifier des ressources dont ils disposent, avec tout ce que cela entraine comme vices », dénonce le candidat aux législatives du 06 mars dans la commune du Plateau, centre des affaires d’Abidjan.

Pour celui qui s’était déclaré candidat indépendant à l’élection présidentielle d’octobre 2020 avant de se désister, les conséquences immédiates de cette situation sus évoquée, sont de plusieurs ordres. « Il s’agit de la prostitution féminine et masculine, de l’alcoolisme, de la délinquance juvénile, etc. La dépravation morale conduit vers le mal et détruit notre jeunesse. Plus grave encore, les gens se recommandent le mal sous toutes ses formes: mensonge, trahison, corruption, malversations, détournements, faux et usages de faux, etc. Une société en somme malade, sans repère, qui a besoin d'une thérapie de choc », décrie Hamed Koffi Zarour.

Pour le challenger de Ouattara Dramane (OD), candidat du RHDP, et de Jacques Ehouo, candidat du PDCI, aux élections législatives de mars au Plateau, il urge d'assainir notre société et de promouvoir les vraies valeurs.

« La moralisation de la vie publique s’impose comme une urgence de justice sociale. La Côte d’Ivoire de la justice sociale doit être une réalité et non un slogan. Les vraies valeurs doivent refonder notre pays, c’est une question d’intérêt national face aux vices, à l’arbitraire, l’injustice et l’impunité. Le Gouvernement, le Parlement, l’autorité pour la bonne gouvernance et l'ensemble de notre système judiciaire doivent se pencher sur cette situation, source d’injustices et de mécontentements. Il y va de la survie de la Nation », insiste Hamed Koffi Zarour.


Après son désistement à la dernière présidentielle ivoirienne qui a vu l'élection à un troisième mandat du président Alassane Ouattara, Hamed Koffi Zarour qui ne cesse de prôner la réconciliation vraie à travers le retour en Côte d'Ivoire des exilés mais surtout de l'ancien chef d'Etat ivoirien Laurent Gbagbo, se lance cette fois à la conquête de l'Assemblée nationale.

Candidat tête de la liste Agir pour la Côte d'Ivoire aux législatives à venir au Plateau, il prône le changement mais reste très attaché aux valeurs de paix et de cohésion sociale. Homme au service de la communauté, M. Koffi Zarour fait d'ailleurs partie des quartre candidats qui ont accepté de signer une charte en vue de la tenue d'élections apaisées dans la cité administrative d'Abidjan. Une initiative de son challenger OD, candidat du parti au pouvoir (RHDP).






Articles les plus lus