Conseil régional du Tonkpi : Mabri Toikeusse éjecte Sidiki Konaté

Conseil régional du Tonkpi : Mabri Toikeusse éjecte Sidiki Konaté
Par K. Richard Kouassi
Publié le 26 février 2021 à 10:25 | mis à jour le 26 février 2021 à 10:41

Le conseil régional du Tonpki, présidé par Albert Mabri Toikeusse, vient de connaitre un bouleversement. En effet, selon certaines informations, Sidiki Konaté, 2e vice-président, a été débarqué de son poste. Qu'est-ce qui a bien pu motiver une telle décision ?

Mabri Toikeusse se sépare de Sidiki Konaté

Albert Mabri Toikeusse a présidé récemment la première session ordinaire de l'exercice 2021 du conseil régional du Tonkpi, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Il était question d'examiner et d'adopter le compte administratif du président et du budget primitif au titre de l'exercice 2021. La rencontre avait également pour objectif de renouveler le bureau du conseil.

Sur le dernier point cité, on apprend que le ministre Sidiki Konaté ne fait plus partie du bureau du conseil régional du Tonkpi. Il est reproché à l'homme qui occupait le poste de 2e vice-président de n'avoir pris part à aucune réunion du conseil régional du Tonkpi depuis près de trois ans. En effet, le ministre ivoirien de l'artisanat, qui s'est désormais rapproché d'Alassane Ouattara, a brillé par son absence aux différentes sessions ordinaires et aux réunions du bureau.

"Cette attitude démontre clairement que le conseiller Konaté Sidiki n’est ni de loin, ni de près intéressé par le développement du Tonkpi. Il s’est trouvé là accidentellement et donc qu’il était maintenant temps de coopter ceux qui se sentent concernés et qui pourront contribuer réellement au développement de cette région", soutiennent les responsables du conseil régional du Tonkpi.

Toutefois, en dépit de vives contestations des conseillers régionaux, le conseiller régional a été reconduit à son poste. Pour Albert Mabri Toikeusse, cela avait pour objectif de permettre à l'ancien proche de Guillaume Soro de rectifier le tir. Mais les décisions de la session ordinaire du conseil régional indiquent que Sidiki Konaté "est resté dans sa logique de boycott".

Voici celui qui remplace Sidiki Konaté

Albert Mabri Toikeusse, ancien allié d'Alassane Ouattara au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), a fait appel à Gba Daouda pour succéder à Sidiki Konaté.

Ainsi, le bureau du conseil régional du Tonkpi a une nouvelle ossature. L'ex-ministre des Affaires étrangères, Albert Mabri Toikeusse, demeure le président. La première vice-présidence est assurée par Woi Méla Gaston-Aimé. Seu Tia, Gba Daouda, Doueu Michel Bruno Ouéhi et Zotaon Noukouao occupent des postes de vice-président.


Il faut également noter que lors de la rencontre, le compte administratif, au regard de sa conformité avec le compte de gestion du payeur régional a été adopté à l'unanimité par les conseillers régionaux présents. À cette occasion, le compte administratif du président Mabri a été également adopté.

Sidiki Konaté a vu le jour le 8 juillet 1968. Ancien membre de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), il n'a pas hésité à rejoindre la rébellion de Guillaume Soro en 2002. L'homme est porte-parole des Forces nouvelles avant de se voir propulser au rang de secrétaire général puis directeur de cabinet. Sous la présidence de Laurent Gbagbo, il a été ministre du Tourisme et de l'Artisanat, du 7 avril 2007 au 6 décembre 2010.






Articles les plus lus