Jean-Louis Billon: "Nous attendons impatiemment le retour de Gbagbo"

Jean-Louis Billon a évoqué le retour en Côte d' Ivoire de Laurent Gbagbo
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 02 May 2021 à 21:54 | mis à jour le 02 May 2021 à 21:56

Membre du comité national d'accueil du président Laurent Gbagbo, Jean-Louis Billon, secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA), était l'invité, dimanche 2 mai 2021, de Dénise Epoté, dans le cadre de l'émission "Et si vous me disiez la vérité", diffusée sur Tv5 monde.

Retour en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo: Jean-Louis Billon prend position

Le retour annoncé en Côte d'Ivoire de l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, acquitté définitivement par la Cour pénale internationale (CPI), est indéniablement l'un des principaux sujets d'actualité du pays.

Pour Jean-Louis Billon, il n'y a aucun doute que la seule présence en Côte d'Ivoire du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), insufflera une nouvelle dynamique au processus de réconciliation nationale qui, faut-il le souligner, bat depuis 2011, de l'aile.

« Nous espérons que l’heure de la réconciliation a sonné. Nous nous réjouissons du retour de Laurent Gbagbo, de son acquittement. Nous espérons son retour rapide au pays dans la paix et la quiétude. Il a sa place dans le pays. Il est le père du multipartisme en Côte d’Ivoire, nous le lui reconnaissons. Aujourd’hui nous avons besoin de lui à nos côtés pour entamer une vraie réconciliation », a déclaré Jean-Louis Billon.

Poursuivant, l'ancien ministre du Commerce trouve dommage le fait d'avoir transféré Laurent Gbagbo et son filleul Charles Blé Goudé, à La Haye, alors que les responsables de la tragédie de 2010-2011, se trouvent de part et d'autre.

« Nous avons connu une longue crise en Côte d’Ivoire qui a fait de nombreuses victimes et qui a laissé des séquelles. Cette crise n’a pas concerné qu’un seul camp. C’est une crise qui a concerné l’ensemble des Ivoiriens, l’ensemble du pays. Il était dommage d’avoir envoyé Laurent Gbagbo à la Haye, le seul avec Charles Blé Goudé, à avoir payé pour la crise ivoirienne », a dénoncé le secrétaire exécutif du PDCI-RDA.

« Parce qu’il a passé dix ans à l’extérieur de son pays alors que d’autres, tous aussi responsables de la crise, tous étant acteurs de la crise, n’ont nullement été inquiétés. Il n’est pas question aujourd’hui de repartir en arrière et dire, nous allons condamner telle ou telle personne. Nous devons nous parler, nous devons avoir un vrai processus d’exorcisation des maux de cette crise et ensemble, décider de nous pardonner pour offrir une Côte d’Ivoire meilleure à nos concitoyens », a ajouté Jean-Louis Billon.

La date officielle du retour au pays de Laurent Gbagbo, devrait être connue ce lundi 3 mai, à l'issue d'une séance de travail entre une délégation du parti de l'ex-chef de l' Etat et le gouvernement ivoirien.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus