Présidence de la FIF : Soutien à Didier Drogba, Infantino clarifie TOUT

Affaire soutien à Didier Drogba, Gianni Infantino clarifie sa position
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 04 May 2021 à 21:43 | mis à jour le 04 May 2021 à 21:43

Le processus de l'élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football a été interrompu eu égard aux profondes dissensions observées au sein de la maison de verre de Treichville. Taxé de soutenir la candidature de Didier Drogba, le Président de la FIFA a tenu à tirer les choses au clair.

Affaire soutien à Didier Drogba, Gianni Infantino clarifie sa position

La Fédération internationale de football association (FIFA) a mis la Fédération ivoirienne de football (FIF) sous la tutelle d'un Comité de normalisation dirigé par la Sénatrice Mariam Dao Gabala. Cette situation est consécutive au blocage observé dans le processus électoral. Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba sont en effet lancé à la succession de Sidy Diallo, défunt président de la FIF. La candidature de l'ancien capitaine des Éléphants a cependant été recalée pour défaut de parrainage. Et pourtant, René Diby, ancien ministre des Sports et président de la commission électorale, dit avoir validé toutes les candidatures à lui présentées.

La FIFA de Gianni Infantino s'est alors intéressée au dossier afin de ramener le calme dans la maison de verre et permettre au processus d'aller à son terme. Mais face aux profondes dissensions, la faîtière du football mondial a purement et simplement gelé les activités de la FIF et mis en place un comité de normalisation. Pour l'ancien Préfet hors-grade, Sam Etiassé, Secrétaire général du Comité exécutif, n'a pas manqué d'accuser la FIFA de vouloir faire le lit de Drogba pour prendre la tête du football ivoirien.

En visite de travail en Côte d'Ivoire, Gianni Infantino, accompagné d'une forte délégation, dont Patrice Motsepe, Président de la Confédération africaine de football (CAF), a été reçu en audience par Alassane Ouattara, au Palais de la présidence d'Abidjan Plateau. Au cours de leurs échanges, le président de la FIFA a signifié au président ivoirien qu'il entend construire le football ivoirien dans l'unité afin de redonner espoir, dignité et avenir meilleur à la jeunesse ivoirienne.

Évoquant la question de l'élection à la présidence à la FIF, Infantino a affiché sa neutralité. « On ne prend pas parti pour l’un ou l’autre. On prend parti pour le football et je suis ravi que tous ensemble, nous voyons le football ivoirien de la même façon », s'est-il voulu formel. Avant d'ajouter que son équipe travaillera de concert avec le Comité de normalisation, avec à sa tête la présidente la Mariam Dao Gabala qui fait « un excellent travail » avec Jacques Anouma, le ministre des Sports et le président de la CAF.

« Nous avons besoin que toutes les parties s’unissent pour construire le football ivoirien. Aucun acteur ne peut faire, à lui tout seul, du football de ce pays malgré le potentiel dont il dispose", a insisté pour sa part Motsepe.

Le confrère LSI Africa indiquait que le président de la FIFA et celui de la CAF venaient à Abidjan pour convaincre le chef de l'état ivoirien, Alassane Ouattara, de soutenir Didier Drogba pour la présidence de la FIF. Mais les propos de ces deux personnalités du football africain et mondial battent en brèche de telles allégations.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus