CIV: Fabrice Sawegnon, victime d’une campagne de diffamation ?

Fabrice Sawegnon, PDG de Voodoo Group
Par Timothée Jean
Publié le 15 janvier 2018 à 15:25 | mis à jour le 30 janvier 2018 à 16:29

Alors qu’il a annoncé sa candidature pour la mairie du Plateau, Fabrice Sawegnon fait l’objet de poursuites judiciaires. Ces partisans dénoncent une tentative visant à plomber sa carrière politique.

Fabrice Sawegnon poursuivi par la Justice ivoirienne

Fabrice Sawegnon, PDG de Voodoo Group, est poursuivi par la justice ivoirenne pour séquestration, enlèvement et coups et blessures. Trois jeunes gens habitant la commune du plateau ont déposé une plainte contre l’homme d’affaires. Ceux-ci accusent M. Sawegnon et ses collaborateurs de les avoir kidnappés, bastonnés et trimballés dans un commissariat puis dans une brigade de gendarmerie. Ce que nient formellement les accusés.

Invités à comparaître devant le Tribunal d’Abidjan-Plateau, le boss de Voodoo Group et ses coaccusés (Taki Wilfried André Claver, Adjouroufou Clément Sosthène et Didier Djiro) ne se sont pas présentés à la barre. La Cour a une nouvelle fois renvoyé le procès au 9 mars prochain et a précisé que ce renvoi serait le dernier possible.

À noter aussi que cette affaire intervient au moment où le publicitaire a décidé de se lancer en politique pour la municipalité du Plateau, longtemps dirigé par le cador du PDCI Akossi Bendjo. Le publicitaire a organisé le 21 janvier dernier à Sofitel Hotel Ivoire, un meet up au cours duquel il a dévoilé ses ambitions pour les élections municipales à venir.

Sautant sur l’occasion, sans trop chercher à connaître les dessous de cette affaire nébuleuse, ses fervents partisans dénoncent un grossier montage intentionnellement élaboré pour tenter de salir « l’image de leur candidat ». Il faut dire que cette situation ne s'est jamais produite à moins d'une élection locale en Côte d'Ivoire.


Si les faits remontent à novembre 2017, ils se sont particulièrement intensifiés ces derniers temps. Plusieurs polémiques ont éclaté ces mois-ci pour essayer d'éliminer le candidat autrement que par la voie démocratique. Ses détracteurs ont même remis en cause sa nationalité. Toutes ces allégations montrent ainsi que Fabrice Sawegnon est dans l'oeil du cyclone.