Côte d’ivoire : Tensions au sein du RHDP, Kobenan Adjoumani réagit

Kobenan Adjoumani en conférence de presse (photo d'illustration)

Kobenan Adjoumani, porte-parole du PDCI, a réagi à la récente sortie des cadres PDCI et RDR. Le ministre s’est insurgé contre cette situation qui met en mal la cohésion au sein de la famille RHDP.

Kobenan Adjoumani : « Nous ne pouvons pas tolérer (…) des déclarations incendiaires »

La tension est montée d’un cran au sein de la famille RHDP. Le week-end dernier, l’on a assisté à des escalades verbales entre les cadres de la coalition au pouvoir.

Lors de la réunion du PDCI, ce samedi 10 mars à Yamoussoukro, une cérémonie dévolue à la gloire du Sphinx de Daoukro, des cadres proches d’Henri Konan Bédié, ont dit « non » au Parti unifié, exigeant que l’alternance 2020 ait lieu avant une quelconque fusion des deux partis. « Nous attendons de nos partenaires le même sens du sacrifice comme l’a fait le PDCI-RDA en 2010 et en 2015 (…) Sans le PDCI, le RHDP n’est rien. Sans le PDCI, il n’y a pas de RHDP », avait déclaré Jean-Louis Billon.

La réponse du RDR ne s'est pas fait attendre. Dès le lendemain, les républicains ont rétorqué : « La récréation est terminée ». Ceux qui propagent des discours anti-RHDP ne sont que des « politiciens de salon » ou « des hommes du passé », a martelé le camp Alassane Ouattara.

Cette bataille larvée a contraint le porte-parole du PDCI à faire une déclaration en vue d’apaiser les esprits. M. Kobenan Kouassi Adjoumani a par ailleurs déploré ce climat conflictuel. « Au moment où nous sommes en train de parler d’élection sénatoriale où il faut aller en RHDP, il y a des voix qui s’élèvent pour vraiment mettre à mal notre cohésion. Pour mettre à mal le RHDP, pour mettre à mal notre volonté d’être ensemble », a-t-il regretté.

Le ministre des Ressources animales et halieutiques a ensuite fustigé ces comportements. « Nous ne pouvons pas tolérer qu’au moment où nos deux chefs, le président Henri Konan Bédié et le président Alassane Ouattara s’activent pour que la paix définitive revienne en Côte d’Ivoire, qu’il y ait des déclarations incendiaires de nature à mettre à mal la cohésion sociale », a-t-il déclaré.

Toutefois, le ministre Adjoumani a réaffirmé la volonté du PDCI à rester sous la bannière RHDP. « Tant que nos deux chefs, Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara ne viennent pas nous dire que nous avons rompu le pacte, nous devons toujours nous engager dans cette voie », a-t-il tranché.