Côte d'Ivoire: Le plan d'un 3e mandat de Ouattara lancé à Paris

Vers un 3e candidature d'Alassane Ouattara

Le président Alassane Ouattara pourrait se succéder à lui-même dans le cadre d'un 3e mandat. Les membres de son parti, le RDR, ou lui-même rêvent à cette issue, alors que des politiciens ivoiriens se bousculent au portillon pour prendre sa place en 2020.

3e mandat, les proches du Pdt Ouattara s'activent

Souvenez-vous, le discours du président Alassane Ouattara sur sa possible candidature à l'élection présidentielle de 2020 avait fortement varié lors d'une interview qu'il avait accordée à un média international. Le champion du Rassemblement des Républicains (RDR) qui disait ne pas vouloir briguer un 3e mandat avait fortement nuancé ses propos en renvoyant à la nouvelle Constitution qui, selon lui, permettait sa participation au prochain scrutin.

Il faut croire que les choses sont plus claires desormais, puisque son commando mené par le ministre Mamadou Touré, a lancé, depuis Paris, l'opération devant poser les bases de sa troisième candidature à la tête du pays.

Une information relayée par nos confrères de KOACI fait état d'une réunion tenue par le secrétaire d'État chargé de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle au sein du gouvernement d’Amadou Gon Coulibaly avec des militants RDR de Paris. Ce dernier avait rapidement rallié la capitale française dimanche 4 mars, en réalité pour préparer la base francilienne à travailler sur l'éventualité d'un 3e mandat pour Alassane Ouattara.

Le ministre Mamadou Touré aurait par ailleurs fait comprendre, selon les confidences faites par un participant à cette réunion de Paris au média, à ses camarades que la candidature du président Ouattara ne serait pas discutable en 2020. Comme l'appel de Daoukro lancé par Bédiéen faveur du candidat du RDR en 2015, une communication du même type devrait être lancée depuis Paris pour inviter à soutenir une troisième candidature de l'actuel chef de l’État.

Cette information donne un autre sens à la dernière rencontre de Soro Guillaume avec les anciens leaders de la FESCI. Le président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire est l'un des candidats pour succéder à Ouattara. Cette alliance qu'il a ravivée avec les anciens Fescistes a tout l'air d'une réponse aux manoeuvres du clan Ouattara pour se maintenir au pouvoir après la fin de son 2e mandat.