Côte d'Ivoire : Kablan Duncan, successeur de Ouattara en 2020 ?

Daniel Kablan Duncan et Alassane Ouattara au palais présidentiel

Dans la guéguerre qui oppose Alassane Ouattara à Henri Konan Bédié à propos de l'alternance 2020, Daniel Kablan Duncan pourrait être le conciliateur entre les deux personnalités. Modéré, effacé, mais connu pour sa rigueur et son efficacité au travail, le Vice-président ivoirien a le mérite d'être très proche des deux personnalités.

La carte Kablan Duncan pour réussir l'alternance entre le PDCI et le RDR ?

Le 5 janvier 2017, à l'occasion de la célébration de ses 75 printemps, Alassane Ouattara avait fait cette annonce solennelle : « A l’occasion de mes 75 ans, ceci m'amène à réaffirmer que les institutions de la République qui seront mises en place très prochainement me permettront de prendre congé en 2020. » Aussi, l'annonce de la retraite politique du président ivoirien au terme de son second mandat avait suscité tant d'appétits chez ceux qui rêvent de lui succéder.

Cependant, eu égard aux passions que cette annonce a déchaîné, le chef de l'Etat est revenu sur sa position, laissant planer désormais le doute sur son retrait ou non de la vie politique. N'empêche que sa succession demeure sur toutes les lèvres sur les rives de la lagune Ébrié.

Toutefois, s'il y a une autre question qui envenime le paysage politique ivoirien, c'est bel et bien celle de l'alternance entre le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) et le Rassemblement des républicains (RDR). Pour Henri Konan Bédié, un militant actif de son parti doit être le candidat de la coalition RHDP pour la présidentielle de 2020, en reconnaissance de son soutien à l'élection et à la réélection du président Ouattara. Et pourtant, du côté de la rue Lepic, c'est un son discordant qui se fait entendre. Tout le monde pourra se présenter, et le meilleur sera retenu, telle est la position d'Alassane Ouattara.

Dans cette mésentente entre les deux têtes fortes de la coalition au pouvoir, une personnalité pourrait donc constituer le ciment de la République. Il s'agit du Vice-président Daniel Kablan Duncan.

Daniel Kablan Duncan, cadre du PDCI et pro-Ouattara

Ancien Premier ministre d'Henri Konan Bédié (1993-1999) et d'Alassane Ouattara (novembre 2012 - janvier 2017), Daniel Kablan Duncan est une personnalité fort appréciée de la classe politique ivoirienne. Ancien haut-fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO), M. Duncan et le président Ouattara se sont liés d'amitié depuis les années 70, dans les hautes sphères de la finance internationale. Et depuis ce temps, ces deux cadres ivoiriens ne se lâchent plus. Il vient d'être promu deuxième personnalité de la Côte d'Ivoire, en sa qualité de Vice-président de la République.

Par ailleurs, le natif de Ouellé est un haut cadre du PDCI qui a occupé plusieurs portefeuilles ministériels dans le gouvernement ivoirien avant d'atteindre les sommets de l'Etat. Tout premier Premier ministre de la République de Côte d'Ivoire et premier Vice-Président à la faveur de la 3e République, Daniel Kablan Duncan est présenté comme un infatigable et loyal serviteur de l’Etat. Technocrate avisé et brillant économiste, il ne laisse personne indifférent quant à son parcours professionnel. C'est à juste titre qu'il a été élu député de Grand-Bassam à plus de 86%, et qu'il a été nommé Vice-président du PDCI en charge de la Coordination des activités des Vice-Présidents du Parti.

Duncan, candidat du RHDP à la présidentielle de 2020 ?

Eu égard au paysage politique actuel en Côte d'Ivoire, il est indéniable qu'aucun parti ne peut gagner des élections à lui tout seul. Aussi, les différentes formations politiques se livreront à des jeux d'alliance afin d'accroître leur électorat et se donner de réelles chances de remporter les scrutins. Mais pour y parvenir, il va falloir taire leurs intérêts personnels et privilégier l'intérêt collectif.

En pareille occurrence, l'adhésion au parti unifié ne serait qu'une conséquence logique de cette volonté des six partis membres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) de conserver le pouvoir. Et la meilleure façon de promouvoir leur unité serait d'opter pour un candidat qui est accepté de tous.

C'est en cela que Daniel Kablan Duncan pourrait être ce militant actif du PDCI qui serait le candidat du RHDP pour la présidentielle 2020. Et les membres du parti d'Alassane Ouattara n'y trouveraient pas grand inconvénient, dans la mesure où l'admiration et la confiance du Président ivoirien à son Vice-président transcende toutes les considérations.

Il faut toutefois relativiser les choses, car il ressort de certaines observations qu'Henri Konan Bédié et Daniel Kablan Duncan ne sont pas en odeur de sainteté ces derniers temps. La cérémonie d'hommage de M. Duncan et certains cadres du parti, à Henri Konan Bédié, prévu le 26 mai prochain à Daoukro, a d'ailleurs été reporté sine die, ainsi que l'indique un communiqué y afférent.

Communiqué du PDCI

Le Président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA, Président du Présidium du RHDP informe les militantes, les militants et sympathisants du PDCI-RDA et des populations de Daoukro que le grand meeting d’hommage et de soutien prévu en son honneur et pour l’accord politique du RHDP le samedi 26 mai 2018 est reporté à une date ultérieure.

Pour le Président Henri Konan

P.o Lenissongui – Coulibaly

Directeur de Cabinet