Côte d'Ivoire: Parti unifié, un Bureau Politique du PDCI sous tension

Henri Konan Bédié et les cadres du PDCI

Le PDCI a décidé de se prononcer, le 17 juin prochain, sur son adhésion ou non au parti unifié. Cependant, ce Bureau politique du vieux parti s'annonce d'ores et déjà très électrique eu égard au ton donné par les membres du Groupe de réflexion des cadres dudit parti.

Alternance 2020, Bédié et le PDCI à la croisée des chemins

A dix jours de la tenue de son Bureau politique, la tension ne cesse de monter entre les cadres du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI). En effet, le parti septuagénaire, qui s'active pour l'alternance 2020 en faveur de l'un de ses militants actifs, est divisé entre pro et anti parti unifié. Alors que certains cadres du parti militent pour une séparation d'avec le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) et annoncer son candidat pour la présidentielle de 2020, d'autres préconisent par contre une adhésion au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la dénomination de la nouvelle entité politique.

Aussi, les membres du Groupe de réflexion des cadres PDCI-RDA et militants du RHDP, appartenant à cette seconde tendance, et se disant fortement attachés à Henri Konan Bédié, président de leur parti, entendent mettre à nu toutes les manigances des personnalités qu'ils présentent comme des comploteurs contre leur parti.

Les débats s'annoncent donc très houleux, et le président de ce groupe, Ernest J. Koffi, indique, à travers un communiqué, que ce jour-là, les militants se parleront droit dans les yeux et sans faux-fuyant.

Notons que des six partis signataires du manifeste du parti unifié, seul le parti de Bédié ne s'est pas encore prononcé. Le RDR, le PIT, le MFA et l'UDPCI ont marqué leur adhésion à ce projet politique. Seul l'UPCI a pour l'instant refusé d'y adhérer.

Communiqué du GRC PDCI-RDA

Le dimanche 17 juin prochain, le PDCI-RDA, notre parti, va tenir un Bureau Politique au siège du parti à Cocody, afin de se déterminer, à l’instar des autres formations politiques, membres du RHDP sur son adhésion au processus de création du parti unifié RHDP.

Il s’agit d’une étape importante, d’un moment crucial de notre cheminement vers la réalisation d’un grand rêve, celui de remettre ensemble les héritiers de l’œuvre du Président Félix Houphouët-Boigny afin de perpétuer à jamais son œuvre gigantesque et permettre à la Côte d’Ivoire de demeurer une terre d’espérance, un pays prospère, l’un des premiers carrefours économiques du continent.

Ce Bureau Politique du 17 juin 2018 ne sera pas un Bureau Politique comme les autres, et c’est peu dire.

Il sera d’abord un rendez-vous de vérité et de clarification.

Ce sera pour les honorables membres de cette instance de manifester leur soutien franc et sincère au Président Henri Konan Bédié qui, tout le monde le sait, a déjà ratifié l’Accord Politique sur le Parti unifié.

Quand un chef, un leader de la dimension du Président Henri Konan Bédié s’engage, le peu qu’il puisse attendre de ses lieutenants qui se réclament de lui, c’est de le soutenir vaille que vaille.

Au Bureau Politique, on va se parler à visage découvert et c’est ce jour-là qu’on verra au PDCI-RDA qui est Bédiéiste convaincu et qui ruse avec Bédié.

Le 17 juin 2018, le PDCI-RDA ne peut pas se permettre de tourner le dos au RHDP parce qu’un tel acte serait constitutif d’un double crime, d’un double parricide.

Ce serait humilier le Président Henri Konan Bédié mais aussi tuer Houphouët une fois de plus, car le coup fatal contre les retrouvailles des enfants d’Houphouët-Boigny ne peut venir du PDCI-RDA, le véritable noyau de l’héritage.

Le Groupe de Réflexion des Cadres du PDCI-RDA militants du RHDP voudrait donc appeler les militants du PDCI-RDA à la vigilance et au sursaut.

Tout doit être mis en œuvre pour honorer la signature de notre Président bien-aimé.

Nous nous souvenons qu’au lendemain de la signature de l’Accord Politique sur le parti unifié, il s’est déclenché contre le Président Henri Konan Bédié une avalanche de réactions et de protestations au siège du PDCI-RDA et sur les réseaux sociaux.

Il a fallu au Président Henri Konan Bédié de monter lui-même au créneau pour calmer les esprits.

Le Bureau Politique du PDCI-RDA doit se montrer solidaire de son chef au sortir de ces assises. Comprendre que le Président Henri Konan Bédié agit dans l’intérêt du PDCI-RDA et qu’il a besoin du soutien de son parti pour avancer vers les objectifs que nous nous sommes fixés dans le cadre du RHDP.

Le Président Henri Konan Bédié attache du prix à la cohésion au sein du RHDP.

Le dimanche 03 juin 2018 encore, il l’a démontré en recevant à bras ouverts sa fille Henriette Lagou, dont le parti faisait solennellement son adhésion au RHDP.

Si le Président Henri Konan Bédié ne croyait pas au projet communautaire, comme le prétendent certains, il aurait pu conseiller à sa fille de retourner au PDCI-RDA, son parti d’origine, tout simplement.

Mais en l’accueillant dans le cadre du RHDP, il marque ainsi sa volonté d’élargir les bases de notre rassemblement.

Le GRC PDCI-RDA militants RHDP voudrait donc faire observer que le Président du PDCI-RDA ne peut pas être celui qui reçoit les nouvelles adhésions au RHDP et refuse lui-même d’y adhérer.

Ce Bureau Politique sera aussi important parce qu’il doit permettre au PDCI-RDA de se réconcilier avec lui-même. Car aujourd’hui, force est de constater que le parti connaît des clivages qui minent dangereusement sa cohésion. Il est donc temps que les militants du PDCI-RDA arrêtent de se regarder en chiens de faïence.

C’est pourquoi il urge de prendre des mesures appropriées pour assurer la sécurité de tous et permettre à chacun de s’exprimer sans crainte au cours de cette importante réunion.

Déjà, des jeunes s’excitent sur les réseaux sociaux et promettent de « faire la fête » à certains cadres du PDCI-RDA au siège du parti.

Ce climat de terreur que l’on veut entretenir autour de cette rencontre ne peut servir en réalité les intérêts du PDCI-RDA.

Le GRC – PDCI militants du RHDP voudrait par conséquent, inviter les responsables du PDCI-RDA, au plus haut niveau, à prendre toutes les mesures nécessaires en vue de sécuriser la réunion du Bureau Politique du 17 juin 2018.

Fait à Abidjan le 05 juin 2018

LE GROUPE DE REFLEXION DES CADRES PDCI-RDA MILITANTS DU RHPD

GRC PDCI MILITANTS RHDP

LE PRESIDENT, ERNEST J. KOFFI