Côte d'Ivoire : Affaire 3e mandat, un deal Ouattara - Soro dévoilé

Ouattara veut ramner la paix entre Soro, Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 12 juin 2018 à 13:59 | mis à jour le 12 juin 2018 à 14:00

Lors d'une interview accordée à Jeune Afrique, Alassane Ouattara avait indiqué la possibilité de se présenter pour un 3e mandat en 2020. Le président ivoirien a toutefois confié une mission secrète au PAN Guillaume Soro.

Présidentielle 2020, la mission que Ouattara a confiée à Soro

Les relations entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro ne sont pas au beau fixe ces derniers temps. N'empêche que le chef de l'État ivoirien vient de confier au chef du Parlement une mission aussi bien secrète qu'importante. Dans la perspective d'un 3e mandat, le président Ouattara a en effet rencontré son ancien Premier ministre, le 14 mai dernier, afin de dégager l'horizon pour la présidentielle de 2020.

Cette rencontre de haut niveau était d'autant plus nécessaire que le président d'honneur du Rassemblement des républicains (RDR) avait annoncé, le 5 janvier 2017, qu'il prendrait sa retraite politique définitive à la fin de son second mandat en 2020, avant de se raviser quelques mois plus tard sur conseil de certains barons de la rue Lepic.

Par ailleurs, le parti présidentiel est à la croisée des chemins. La question du parti unifié, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), est loin d'avoir trouvé une issue définitive. Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) rechigne à adhérer au projet politique tant que l'un de ses militants actifs n'est pas le candidat de la coalition au pouvoir en 2020.

De même, ce n'est pas la grande sérénité dans la "case". Des cadres du RDR, notamment le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le Président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro et le Ministre d'État, ministre de la Défense Hamed Bakayoko entretiennent des relations tumultueuses à l'approche du prochain scrutin.

Même si l'annonce d'une éventuelle candidature à la présidentielle fait débat, le président Ouattara ramène tout le monde à 2020 pour dire si oui ou non il sera candidat pour un 3e mandat. Cependant, il envisagerait de laisser la place à son Premier ministre, ami et fidèle compagnon Amadou Gon Coulibaly. Pour ce faire, ADO a appelé à une « union sacrée » de ses collaborateurs.

C'est donc cette mission qu'il a confié à Soro Guillaume, quoique sérieux prétendant à sa succession, pour aplanir les divergences avec ses camarades de parti. Gon Coulibaly, Bakayoko et Soro se sont effectivement rencontrés au domicile du chef du gouvernement, fin mai, en présence de Téné Birahima Ouattara, ministre des Affaires présidentielles et frère cadet du président Ouattara. A en croire des sources bien introduites, l'atmosphère y était détendu, présageant ainsi une union retrouvée entre ces vice-présidents du RDR.

Mais jusqu'à la présidentielle de 2020, beaucoup d'eau pourrait couler sous le pont.



Articles les plus lus