Côte d'Ivoire : Les ministres PDCI divisés entre Bédié et Ouattara

Les ministres PDCI divisés entre Bédié et Ouattara

Après l'ultimatum lancé par Henri Konan Bédié, les ministres PDCI sont partagés entre suivre le président de leur parti et démissionner ou rester dans le gouvernement aux côtés d'Alassane Ouattara.

Les ministres PDCI à la croisée des chemins

Lors d'une rencontre à son domicile, ce jeudi, le président Henri Konan Bédié a tapé du poing sur la table face aux ministres PDCI. Dans son bras de fer avec Alassane Ouattara sur la question de l'alternance 2020, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) entend user de tous les moyens de pression pour amener son allié à lui faire la passe en 2020, conformément à leur accord secret suite à l'appel de Daoukro.

Aussi, après une rencontre avec le président Ouattara, HKB a annoncé le retrait de son parti de tout processus menant à la création du Parti unifié. Il a par ailleurs appelé les ministres issus de son parti à présenter leur démission du gouvernement avant le lundi 13 août prochain s'ils désirent faire acte de candidature aux prochaines élections locales.

Cependant, certains ministres qui ont d'ores et déjà affiché leur trop grande proximité avec le président de la République pourraient désobéir au mot d'ordre du président de leur parti. Il s'agit notamment de Kobenan Kouassi Adjoumani et Amédé Kouakou Koffi, fondateurs du courant "Sur les traces d’Houphouët-Boigny", du Député de San Pédro Félix Anoblé, du Maire d'Attécoubé Danho Paulin Claude, et de Mme Raymonde Goudou Coffie.

Par contre, les ministres Aouélé Aka, Alain Richard Donwahi, Jean Claude Kouassi, Thierry Tanoh, Fofana Siandou, François Amichia, Claude Isaac Dé et même Patrick Achi pourraient rester fidèles à leur président en obéissant à ses injonctions.

Du côté des présidents des Institutions, Daniel Kablan Duncan, Vice-président de la République, Théophile Ahoua N’doli, Inspecteur général d'Etat et Robert Beugré Mambé, Gouverneur du District d'Abidjan, sont perçu comme des pro-Ouattara.

Quant à Jeannot Kouadio-Ahoussou et Charles Koffi Diby, respectivement président du Sénat et président du Conseil économique et social, leur loyauté à Bédié reste intact.

Quoi qu'il en soit, les tractations sont en cours entre les présidents Bédié et Ouattara pour accorder leurs violons pour la survie de leur alliance, quand bien même chaque camp reste intransigeant sur sa position.