Côte d'Ivoire : Limogeage de Thierry Tanoh, ce qui a tout déclenché

Les dessous du limogeage de Thierry Tanoh

Thierry Tanoh se savait sur la sellette depuis sa récente nomination dans les instances du PDCI. Le désormais ancien ministre du Pétrole et de l'Energie avait d'ailleurs plié bagages trois semaines avant la décision du Président Alassane Ouattara.

Thierry Tanoh assume sa fidélité à Bédié

Le 10 décembre dernier, le Président Alassane Ouattara procédait à un réaménagement au sein du gouvernement en remplaçant Thierry Tanoh par Abdourahmane Cissé au Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables. Ce limogeage de ce proche d'Henri Konan Bédié avait suscité une véritable polémique sur les rives de la lagune Ebrié.

Et pourtant, l'ancien CEO d’Ecobank s'était voulu très fair-play en remerciant au passage le Président Ouattara pour la confiance à lui accordée en le nommant à de hauts postes de responsabilité depuis quatre ans.

Cependant, dans la guerre froide que se mènent Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, plusieurs cadres du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) se sont vus éjecter de leurs postes au sein de l'administration ou des sociétés d'Etat, à moins qu'ils n'adhèrent au RHDP unifié. Le Président ivoirien avait par ailleurs annoncé un remaniement ministériel après les élections locales.

Mais en attendant l'effectivité de cette annonce, c'est Thierry Tanoh qui quitte l'équipe gouvernementale. L'ancien responsable de la Société financière internationale (SFI) venait en effet d'être promu Secrétaire exécutif chargé des finances du PDCI. C'est donc la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, et précipité son limogeage par le Président Ouattara.

Notons que le divorce entre les Présidents Ouattara et Bédié est totalement consommé. Dans sa récente interview à France 24, le président du vieux parti avait d'ailleurs annoncé la formation d'une nouvelle coalition politique avec le Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo.