Côte d’Ivoire: Constant Bombet nommé coordonnateur des activités des vice-présidents PDCI

Constant Bombet prend la place de Duncan au sein du PDCI
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 04 janvier 2019 à 17:50 | mis à jour le 04 janvier 2019 à 17:50

L’ancien ministre ivoirien de l’Intérieur de la décentralisation, Emile Constant Bombet, par ailleurs vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-mouvance présidentielle), a été nommé jeudi vice-coordonnateur des activités des v-ce-présidents de sa formation, en remplacement de l’actuel vice-président de la Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, membre du parti.

Constant Bombet prend la place de Duncan au sein du PDCI

"Emile Constant Bombet, vice-président du PDCI, est nommé vice coordonnateur des activités des vice-présidents du parti", indique une note signée du président du PDCI, Henri Konan Bédié.

"Le secrétariat exécutif sera chargé de l’exécution de cette décision, publiée et communiqué partout où besoin sera", précise le communiqué.

Emile Constant Bombet était "ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, et avait refusé par tous les moyens d’octroyer le certificat de la nationalité ivoirienne à l'actuel chef d'Etat Alassane Ouattara".

Cette nommination résulte de la création du mouvement ‘’PDCI Renaissance’’ par des cadres du parti, et qui s’oppose à la rupture du parti septuagénaire d’avec l’alliance des Houphouétistes.

Selon l'ancien ministre, son parti est "à la croisée des chemins, à force d'occulter le vrai débat, suite à l'humiliation du premier coup d'Etat de l'histoire politique de notre Pays après 39 Ans de gestion d'un Etat souverain".

"De tout ce qui précède, la question fondamentale à nous posée face aux réalités socio- politiques est de savoir si nous croyons à l'autonomie et à la capacité de notre formation politique à prendre des décisions dans l'intérêt bien compris de la Nation Ivoirienne; ou alors, nous contenter de nous agripper à des problèmes de personnes, et nous satisfaire d'un suivisme aveugle pour des intérêts mercantiles?" s'est-il interrogé.



Articles les plus lus
03
La lettre de Poy : les Chroniques politiques et dossiers
Lutte contre la pauvreté: le gouvernement Gon Coulibaly pris au piège
04