Côte d'Ivoire : Succession de Guillaume Soro, le RDR choisit son homme

Mamadou Diawara, le probable successeur de Guillaume Soro
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 février 2019 à 14:37 | mis à jour le 15 février 2019 à 16:20

Les tractations sont en cours pour trouver un successeur à Guillaume Soro à la Présidence de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. Le RDR, parti d'Alassane Ouattara, semble avoir trouvé son homme.

Le choix du RDR pour la présidence de l'Assemblée nationale

La succession de Guillaume Soro à la tête de l'Assemblée nationale ivoirienne a été lancée depuis sa démission, le 8 février dernier, suite à une pression du camp présidentiel. L'intérim est assuré par l'Honorable Mamadou Diawara, en sa qualité de doyen d'âge des Vice-présidents de l'Institution parlementaire. L'on apprend cependant que l'élection du nouveau Président de l'Assemblée nationale interviendra le 5 mars prochain. Mais en attendant cette échéance, le dépôt des dossiers de candidatures est fixé du 20 au 22 février.

Nul n'est sans ignorer que la démission de Soro Guillaume est la conséquence logique de son refus d'adhérer au RHDP unifié. Aussi, celui qui devra lui succéder devra inéluctablement appartenir à cette nouvelle formation politique chère au Président Alassane Ouattara. Le président ivoirien avait d'ailleurs lancé cette boutade lors de sa récente interview à RFI : "Mais, est-ce que le président de l’Assemblée nationale française est du Parti socialiste ?" C'est dire que le nouveau PAN appartiendra bel et bien au camp présidentiel.

A cet effet, le Rassemblement des républicains (RDR) a tenu une réunion, ce mercredi à son siège à la rue Lepic, pour se choisir son homme providentiel. Nous apprenons de source bien introduite que le groupe parlementaire du RDR a jeté son dévolu sur Mamadou Diawara, le Député d'Adjamé, par ailleurs président du groupe parlementaire du RDR, qui assure déjà l'intérim de ce poste.


« Il s’agit de continuer le mandat de Soro ni plus ni moins. Il serait plus logique pour le parti de laisser l’honorable Mamadou Diawara le faire », tranche un député. Cependant, le Ministre Amadou Soumahoro, ancien président par intérim du RDR, est à l'affût pour arracher ce poste qu'il convoite tant.