CPI : Portugal ou Argentine, Blé Goudé décline l'offre du Greffe

Charles Blé Goudé refuse de s'éloigner de ses proches
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 04 mars 2019 à 09:13 | mis à jour le 04 mars 2019 à 09:20

Les tractations sont toujours en cours pour trouver un pays d'accueil à Charles Blé Goudé après sa mise en liberté effective, il y a un mois. Mais les deux destinations proposées par le greffe de la CPI, notamment l'Argentine ou le Portugal, ne trouvent pas l'assentiment de l'ancien leader des jeunes patriotes ivoiriens.

Charles Blé Goudé refuse de s'éloigner de ses proches

Libéré sous conditions, le 1er février dernier, par la Chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI), Charles Blé Goudé est toujours en attente d'une proposition de pays pouvant l'accueillir en prévision d'un éventuel appel du bureau du procureur. L'ancien codétenu de Laurent Gbagbo réside jusque-là au Crowne Plaza Den Haag - Promenade de La Haye, un hôtel hollandais, où il reçoit parents, amis et collaborateurs perdus de vu depuis la fin de la crise postélectorale.

Le 21 février 2019, l'on voyait d'ailleurs, sur les réseaux sociaux, des images de Blé Goudé dans les rues hollandaises, en compagnie de son épouse, ses enfants et quelques proches. Ces publications avaient en effet jeté un pavé dans la mare de la CPI, qui a aussitôt demandé à l'ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen de les retirer pour des raisons évidentes de sécurité. Ce qui fut fait.

Nous apprenons également dans la foulée que le greffe de la Cour a finalement obtenu l'accord du Portugal (Europe) et de l'Argentine (Amérique du Sud), deux pays membres de la CPI, pour accueillir "le colis encombrant" de cette juridiction internationale de La Haye.

Charles Blé Goudé qui indique certes qu'il aurait bien aimé de vivre dans ces deux pays, refuse cependant d'être éloigné de ses proches. A défaut de rentrer en Côte d'Ivoire, le Président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP), qui a été acquitté par la chambre de première instance, souhaiterait tout de même rester au contact de ses proches en Europe. Il ne fait pour autant pas de proposition à la Cour.

Voilà donc une nouvelle équation du dossier Blé Goudé que la CPI devra résoudre, car la volonté de l'intéressé est également prise en compte dans le choix du pays.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Maria Mobil d’Ariel Sheney à Abidjan: Tout sur son séjour