Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo estime que la "division" du pays "profite à ceux qui (le) convoitent"

Simone Gbagbo

L’ancienne première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, a estimé samedi à Aboisso (sud-est), que la "division" de la nation ivoirienne "profite à tous ceux qui (la) convoitent", à une cérémonie.

Simone Gbagbo appelle les Ivoiriens à pardonner et se réconcilier

"Notre division profite à ceux qui convoitent" la Côte d’Ivoire, a déclaré Mme Gbagbo face à la population, appelant au "pardon et à la réconciliation".

Depuis sa sortie de prison en 2018, l’épouse de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo invite les populations à pardonner et à se réconcilier.

Certains cherchaient "à faire disparaître l’Etat ivoirien", a déploré Simone Gbagbo, précisant qu’"il fallait repousser ce grand danger qui consistait à faire disparaître la nation ivoirienne".

"Nous allons redémarrer une Côte d’Ivoire nouvelle", a affirmé l’ex-première dame, sous des applaudissements nourris des militants du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), ajoutant que la crise qu’a connue les Ivoiriens, est une "traversée du désert" qu’elle a qualifié de "rude".

Pour Simone Gbagbo, cette situation qu'a traversée la Côte d'Ivoire en général et le Front populaire ivoirien en particulier, "est riche en enseignements", félicitant "tous ceux qui ont compris qu'il ne fallait pas se laisser abattre par le désespoir".

Elle a par ailleurs salué la résistance des militants du Sud Comoé.