Côte d'Ivoire : Guéguerre Gbagbo - Affi, le PDCI choisit son camp

Guikahué (PDCI) annonce la réconciliation avec Laurent Gbagbo
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 14 mai 2019 à 11:19 | mis à jour le 14 mai 2019 à 11:23

Il n'y a plus de doute. Le PDCI entend former une nouvelle coalition politique de l'opposition avec le FPI. Mais ce ne sera pas avec la tendance dirigée par Affi N'Guessan. Maurice Kakou Guikahué, cadre du vieux parti, a mis les pendules à l'heure ce week-end à Grand-Bassam.

Le PDCI lâche définitivement Affi N'Guessan pour Gbagbo

L'approche de la présidentielle de 2020 a également engendré la recomposition du paysage politique en Côte d'Ivoire. Aussi, après le divorce retentissant entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, RHDP unifié et PDCI-RDA s'activent, chacun de son côté, pour former une coalition forte afin d'aborder ces échéances électorales avec confiance. C'est ainsi que le "Sphinx de Daoukro" s'est rapproché du Front populaire ivoirien (FPI).

Après avoir flirté au départ avec Pascal Affi N'Guessan, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire semble lui tourner désormais le dos pour se rapprocher de Laurent Gbagbo. En témoigne le boycott, par les membres du PDCI, de la fête de la liberté pro-Affi, célébrée à Adzopé, et la visite de Maurice Kakou Guikahué à Laurent Gbagbo dans sa résidence bruxelloise.

Le communiqué sanctionnant cette rencontre entre l'ancien président ivoirien et la délégation du PDCI est sans équivoque : Laurent Gbagbo est reconnu comme le président du FPI. En outre, lors de la cérémonie d'hommage à Henri Konan Bédié, célébrée ce samedi 11 mai 2019, dans la ville historique de Grand-Bassam, le Secrétaire exécutif du PDCI a déclaré : « Le président Henri Konan Bédié nous a envoyés en mission à Bruxelles. Je suis allé, j’ai salué Gbagbo, j’ai discuté avec Gbagbo. À partir d’aujourd’hui il y a la réconciliation entre le FPI et le PDCI. »

Puis, il ajoute sur un ton beaucoup plus familier : « J’ai eu l’honneur de diriger la délégation qu’il a dépêchée à Bruxelles. On est parti. Le président Gbagbo nous a reçus. On a parlé. J’ai dit Woody, donc à compter d’aujourd’hui, il n’y a plus de palabre entre le FPI et le PDCI. »


À travers cette déclaration de Guikahué, le PDCI semble avoir définitivement choisi son allié du FPI pour les futures batailles politiques. Ce sera donc laurent Gbagbo plutôt que Pascal Affi N'Guessan. À moins que les deux tendances du FPI se réconcilient avant.