Côte d'Ivoire : SAF Cacao renaît de ses cendres et illumine San Pedro

SAF Cacao a repris ses activités

Déclaré en faillite,le 18 juillet 2018 par le tribunal de Sassandra, SAF Cacao a été repris en main par SACC. Les activités de cette société cacaoyère ont repris, pour le grand bonheur des autorités et de la population de San Pedro.

SAF Cacao a repris ses activités

La Société Amer et Frères (SAF Cacao) était en liquidation judiciaire. Toutes ses activités d'achat, de vente ou de transformation du cacao étaient par conséquent suspendues. Mais depuis le rachat, il y a quatre mois, de cette société cacaoyère par la Société agricole de café cacao (SACC), présidée par l'industriel Nicolas Djibo, par ailleurs Maire de Bouaké, le désert semble avoir refleuri.

Cette société, basée dans la ville portuaire de San Pedro, a donc repris vie, et ses activités sont « en train d’être reprises » progressivement. Félix Anoblé, Secrétaire d’État auprès du ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, chargé de la Promotion des PME, également Maire de la commune de San Pedro, se félicite de cette situation.

« Si SAF Cacao reste fermée, c’est le cacao ivoirien qui va avoir de véritables problèmes et la ville de San-Pedro qui aura de sérieux problèmes dans son fonctionnement, puisqu'elle représentait au moins 30% du cacao vendu localement », a-t-il confessé.

Tout est bien qui finit bien, dira-t-on. La filière cacao étant un maillon essentiel de l'économie ivoirienne, il était inconcevable que SAF Cacao, qui en assurait une importante part du trafic, ne pût pas être laissée pour compte.

Choco Ivoire, un autre démembrement de SAF-Cacao, a été reprise par le Conseil du Café Cacao (CCC), en vertu d'une compensation de sa créance (environ 80 milliards de FCFA à l’État de Côte d'Ivoire au niveau du Droit unique de sortie) vis-à-vis de la défunte société.