Menacé : Henri Konan Bédié rentre à Abidjan et défie Ouattara

Henri Konan Bédié maintient le cap
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 18 juin 2019 à 14:43 | mis à jour le 18 juin 2019 à 16:40

Henri Konan Bédié est de retour sur Abidjan après un long séjour dans son fief de Daoukro. Le président du PDCI est cependant sous des menaces de tous genres. Politiques, judiciaires et même mystiques.

A Abidjan, Henri Konan Bédié maintient le cap

Henri Konan Bédié est sous une menace judiciaire après sa sortie sur les étrangers devant des chefs traditionnels, militants de son parti. Lors du Conseil des ministres du 12 juin dernier, le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, avait indiqué que les propos de l'ancien président ivoirien étaient passibles de poursuites judiciaires, précisant par ailleurs que « nul n’est supposé être au-dessus de la loi ».

A ces menaces, s'ajoute la manifestation des jeunes proches du RHDP unifié devant la résidence de Bédié, à Cocody les Ambassades, où Abdoul Awassa, le meneur de la manifestation, a déversé un liquide s'apparentant à du sang, une sorte de profanation des lieux.

En dépit de toutes ces attaques contre sa personne, c'est un Henri Konan Bédié très combattif et déterminé qui a regagné Abidjan, ce lundi 17 juin. A peine de retour sur les rives de la lagune Ebrié, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) a encore appelé ses militants à la mobilisation. Il leur a pour ce faire lancé ce mot d'ordre « A tous, puisqu’il en est ainsi, il faut maintenir le cap et maintenir les cibles que nous avons visées. » Puis, il ajoute : « Ne lâchez point ».


Depuis son divorce d'avec Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié a lancé la reconquête du pouvoir d'Etat en 2020. La bataille présidentielle s'annonce donc très rude avec ses anciens alliés du RHDP unifié.