Côte d'Ivoire : L' opposition appelle à la "mobilisation" contre Ouattara

L' opposition ivoirienne se dresse contre le régime de Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 20 juin 2019 à 18:20 | mis à jour le 20 juin 2019 à 18:20

Plusieurs partis de l' opposition ivoirienne ont appelé ce jeudi 20 juin 2019 à la "mobilisation générale" et à la "résistance" contre le pouvoir d' Alassane Ouattara. C'était au cours d'une conférence de presse qui s'est déroulée dans la matinée.

L' opposition ivoirienne accable Ouattara

Ils étaient 12 partis politiques ivoiriens à prendre part à la conférence de presse. Henri Niava, président de l' USD (Union sociodémocrate), a pris la parole au nom de l' opposition ivoirienne. Il a peint un sombre tableau de la situation sociopolitique en Côte d' Ivoire. "La question foncière en Côte d' Ivoire est devenue une véritable jungle sous le régime d' Alassane Ouattara. Les véritables ayants droit se trouvent injustement dépossédés de leurs terres. À cet égard, notre pays est devenu un État de non-droit", a dénoncé le conférencier à titre d' exemple.

Henri Niava s'est insurgé contre l' "incapacité notoire et patente du régime de M. Alassane Ouattara à gérer le pouvoir d' État de manière démocratique tout en préservant comme cela se doit les intérêts fondamentaux du peuple ivoirien dans le respect des principes de bonne gouvernance". "C'est pourquoi, usant de façon systématique de diversion, il tente désespérément par une fuite en avant de ramener les Ivoiriens à des débats dépassés et éculés", a-t-il ajouté.

Au regard de tout ceci, les partis politiques de l' opposition sont montés au créneau. "Les partis politiques de l' opposition, soucieux de leur responsabilité devant l'histoire, et conscients des graves dangers qui menacent l'avenir de notre pays, appellent à la mobilisation générale, à la résistance toutes les forces vives de la Nation, les démocrates, les patriotes sincères, épris de paix et de justice, pour la préservation de la paix et de la stabilité de la Nation", a lancé Hervé Niava. Il n'a pas manqué de demander aux Ivoiriens de s'unir afin de "défendre la démocratie, l' État de droit, la bonne gouvernance en vue de réaliser la réconciliation nationale et restaurer la liberté et la souveraineté" de la Côte d' Ivoire".

Au nombre des partis politiques présents, l' on pouvait compter le Mouvement des forces d' avenir (MFA), le Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d' Ivoire (MVCI), Rassemblement du peuple de Côte d' Ivoire (RPCI), le Parti ivoirien des travailleurs (PIT), le RACI (Rassemblement pour la Côte d' Ivoire) et l' UPCI (Union pour la Côte d' Ivoire).



Articles les plus lus