Côte d'Ivoire : 2020, Henri Konan Bédié veut déboulonner Ouattara

Incessantes pressions d' Henri Konan Bédié sur Ouattara
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 juin 2019 à 12:30 | mis à jour le 24 juin 2019 à 12:34

Henri Konan Bédié est déterminé à éjecter Alassane Ouattara et son parti du pouvoir en 2020. Le président du PDCI était pour ce faire devant les militants de son parti, ce samedi, pour leur lancer le mot d'ordre de son action.

Incessantes pressions d' Henri Konan Bédié sur Ouattara

Depuis leur divorce, Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara s'activent, chacun de son côté, pour prendre le dessus sur son ancien allié lors de la prochaine élection présidentielle. Aussi, le président du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié) et celui du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) se sont-ils lancé, chacun pour son compte, à mobiliser leurs troupes.

C'est ainsi que ce samedi 22 juin, le Sphinx de Daoukro était devant les délégués départementaux et communaux du PDCI-RDA, à la Maison du parti, pour leur donner des consignes strictes afin d'investir le terrain.

La première orientation donnée par le Président Bédié à ses lieutenants, c'est de travailler avec les autres partis d'opposition de leur coalition à travailler pour « une réforme en profondeur de la Commission électorale indépendante (CEI) ».

L'ancien président ivoirien renversé par un coup d'Etat militaire en 1999 entend par ailleurs lancer la reconquête du pouvoir, 20 ans après sa chute, par des actions de terrains beaucoup plus concrètes. C'est donc dans cette dynamique qu'il est rentré sur Abidjan, en dépit des menaces d'arrestation après sa sortie sur l'affaire de hold-up sur la Côte d'Ivoire conduite par des non-Ivoiriens.

Il n'entend donc rien lâcher et ne reculer devant une quelconque menace dans sa volonté de tenir la dragée haute à son ancien allié du pouvoir. Il appelle à cet effet ses partisans à être des « militants courageux, intrépides, vaillants et déterminés pour la reconquête du pouvoir d’État en 2020 », car, ajoute-t-il : « Nous avons l’obligation de faire mentir tous ceux qui disent à tort que cette élection est déjà bouclée. »


A 16 mois des élections, Henri Konan Bédié est donc déterminé à déboulonner le président Alassane Ouattara.