Côte d' Ivoire : PDCI, 54 délégués lâchent Bédié pour Ouattara

54 délégués du PDCI ont pris le large
Par K. Richard Kouassi
Publié le 25 juin 2019 à 20:00 | mis à jour le 25 juin 2019 à 20:00

On connait dorénavant le nombre de délégués du PDCI (Parti démocratique de Côte d' Ivoire) qui ont quitté Henri Konan Bédié pour se blottir dans les bras ouverts d' Alassane Ouattara. Maurice Kakou Guikahué a dressé le bilan des départs au cours d'une cérémonie.

Le PDCI a perdu 54 délégués

La deuxième réunion annuelle des délégués départementaux et communaux du plus vieux parti politique ivoirien s'est tenue le samedi 22 juin 2019, à la maison du parti à Cocody, une commune d' Abidjan. La cérémonie a été présidée par Henri Konan Bédié en personne. Au cours de sa prise de parole, Maurice Kakou Guikahué s'est exprimé sur le départ de délégués de son parti en direction du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

"Contrairement à ce que font croire les adeptes de scoops, le PDCI n'a pas connu de saignée drastique, car seuls 54 de nos délégués départements et communaux ont succombé aux tentations et aux chants de sirène. Les déstabilisateurs du PDCI-RDA en ont ainsi appris à leurs dépens que(...)le PDCI-RDA est éternel grâce à ses capacités régénatrices", a précisé le secrétaire exécutif du parti fondé en 1946.

Ce proche collaborateur d' Henri Konan Bédié a aussi ajouté que "le redimensionnement(du PDCI, NDLR) qui a débuté le 15 juin 2017 avec 141 délégations a atteint aujourd'hui le nombre de 349 délégations avec plus de 6 500 sections, 45 000 comités de base et un personnel politique de 600 000 militants, délégués, membres des bureaux des délégations, membres des bureaux des sections, membres des comités de base, des bureaux des UFPDCI et des JPDCI".

Maurice Kakou Guikahué n'a pas manqué de signaler que son parti a dû procéder à des "remplacements de cadres" en vue de "pallier les défections" et rendre l'ex-parti au pouvoir "très opérationnel en fin 2019" et "le lancer fort dans la bataille de 2020".



Articles les plus lus