Electricité: Bilan satisfaisant pour le gouvernement d’Amadou Gon

Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly
Par David Yala
Publié le 29 juin 2019 à 11:03 | mis à jour le 29 juin 2019 à 11:03

Procédant au raccordement au réseau électrique du village d’Ahodji (Bouaké), le 27 juin 2019, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a indiqué que plus de 73 000 ménages de la région du Gbêkê ont bénéficié de la réduction de 20% du tarif social de 5 ampères accordée aux ménages à faible revenu.

Plus de 73 000 abonnés bénéficiaires dans la région du Gbêkê, selon Amadou Gon Coulibaly

« Le bilan des efforts du gouvernement pour améliorer les conditions de vie des populations dans la région du Gbêkê révèle qu’au titre de la réduction de 20% du tarif social 5 ampères, plus de 73 000 abonnés en ont bénéficié depuis le 1er janvier 2019. Cela correspondant à une subvention d’environ 400 millions de FCFA pour cette année », a dit le Premier Ministre.

Rappelant les efforts du gouvernement pour améliorer les conditions de vie des populations dans la région, le Chef du gouvernement a fait savoir que 125 localités ont été électrifiées en 2018, portant à 303 le nombre total de localités électrifiées. Cela a permis d’augmenter le taux de couverture à 49% actuellement, contre 28% en 2011. En outre, l’ensemble des travaux dans le département de Bouaké sur la période 2012-2018, a permis, selon Amadou Gon Coulibaly, de générer 740 emplois.

Concernant le Programme Electricité pour Tous (PEPT), le taux de desserte (nombre d’abonnés rapporté au nombre de ménages) est en moyenne de 46% en 2018 dans la région et de 55% dans le département de Bouaké. A Ahodji, le Chef du gouvernement a remis des lampes de basse consommation aux chefs de village et de quartiers.

Il a, par ailleurs, procédé dans la commune de Bouaké à la mise en service du réseau électrique à Houphouëtville, un quartier de 2500 habitants. Il a également lancé les travaux d’extension de l’électricité dans 30 zones de la ville. Auparavant, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a procédé le 27 juin 2019 à Yamoussoukro, au lancement des travaux de construction du deuxième centre de gestion automatique dénommé "dispatching" qui renforcera la sûreté du réseau électrique du pays.

« Nous avons aujourd’hui un seul dispatching en Côte d’Ivoire. Ce deuxième permettra d’améliorer la sécurité au niveau de l’exploitation du réseau électrique, tout comme la qualité du service de fourniture de l’électricité aux populations », a dit Amadou Gon Coulibaly. Un dispatching est un système de supervision utilisé pour l’exploitation des réseaux électriques interconnectés.

Il permet, entre autres, la surveillance des paramètres de fonctionnement du réseau électrique interconnecté (état de marche, anomalies, incidents, etc.), la télécommande des organes et automatismes du réseau, le contrôle des grandeurs (fréquence, tensions courants…).


Il permet également l’intégration au marché régional de l’électricité de l’Afrique de l’Ouest. Financé par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), pour un coût de 25 milliards de FCFA, la durée des travaux est de trois ans. La livraison de la première phase se fera en septembre 2020.

Source: CICG



Facebook
Twitter
email
Whatsapp