Présidentielle 2020, Gnamien Konan demande pardon à Ouattara

Gnamien Konan parle à Ouattara avant 2020

Gnamien Konan attaque le RHDP
Par K. Richard Kouassi
Publié le 12 juillet 2019 à 11:42 | mis à jour le 12 juillet 2019 à 13:14

Gnamien Konan a craché ses vérités au régime d' Alassane Ouattara. C'était au cours d'une rencontre avec la presse, le jeudi 11 juillet 2019, au siège de son parti politique. Le président de La Nouvelle Côte d' Ivoire a peint un sombre tableau de la gestion du pouvoir par le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix).

Gnamien Konan laisse un message à Ouattara

Face à la presse jeudi, Gnamien Konan ne s'est pas fait prier pour tirer à boulets rouges sur le pouvoir actuel. Le patron de La Nouvelle Côte d' Ivoire a asséné ses vérités à Alassane Ouattara et son gouvernement. L'ancien ministre de la Fonction publique a expliqué que le régime d'Abidjan fait preuve d'une justice à double vitesse, où les Ivoiriens sont catégorisés.

"Le député Mariam Traoré peut proférer en toute impunité des injures publiques graves à des adversaires politiques et appeler des imams à aider sa chapelle politique à conserver le pouvoir pour longtemps, le député Dah Sansan peut menacer de mort des journalistes et puis il n’y a rien. Un groupe de jeunes, en toute impunité, peut profaner le domicile d’un ancien chef de l’Etat, le ministre Adjoumani, sûr de son immunité spéciale, peut tranquillement révéler que le RHDP enrôle des étrangers pour étoffer son électorat", a décrié Gnamien Konan.

Le conférencier s'est également prononcé sur la question d'un probable troisième mandat d' Alassane Ouattara. Pour Gnamien Konan, il n'est point question que le perésident ivoirien soit candidat à la présidentielle de 2020. "Les clés de la paix se trouvent entre les mains du pouvoir. Je demande au président Ouattara de renoncer à ses envies de 3e mandat pour préserver la paix. "Pendant que la répression s’abat sur l’opposition pour des délits d’opinion, les tenants du pouvoir peuvent se permettre toutes les dérives possibles. Ils bénéficient d’une immunité spéciale, du fait de leur appartenance au RHDP", a avancé le candidat malheureux à la présidentielle de 2015.



Les commentaires
Prochainement disponible...