Yamoussoukro: Le Maire Grangbé Kouakou et les populations "doutent" de Ouattara

Yamoussoukro:  Le Maire Grangbé Kouakou et les populations doutent des nouvelles promesses de Ouattara
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 25 septembre 2019 à 14:06 | mis à jour le 25 septembre 2019 à 14:06

Grangbé Kouakou, maire de la commune de Yamoussoukro, a réagi au lancement par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, la semaine dernière, des travaux de réhabilitation de la voirie de la capitale politique et administrative ivoirienne, fortement dégradée.

« Nous sommes devenus comme des Saints Thomas », Grangbé Kouakou à propos la réhabilitation de la voirie de Yamoussoukro

Dans une interview accordée au Nouveau réveil, relayée mercredi 25 septembre 2019, le maire de la commune de Yamoussoukro, Gnrangbé Kouakou a indiqué que ses administrés et lui étaient fortement en attente du démarrage effectif des travaux réhabilitation de la voirie de sa circonscription administrative, fortement dégradée.

« Nous avons pensé, à un moment donné, qu’on a été oublié. On nous a oubliés», a confié d’entrée le maire PDCI-RDA au confrère. Non sans faire remarquer que le lancement des travaux de réhabilitation, intervient à un an de la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire. « A quelque un an des prochaines élections présidentielles, on se souvient de Yamoussoukro pour nous proposer des réfections et des bitumages de routes. L’adage dit que mieux vaut tard que jamais », a-t-il exprimé.

Avant de préciser que ses administrés et lui attendent comme "St Thomas", le démarrage effectif des travaux avant d’y croire. « Nous sommes devenus comme des Saints Thomas. Des promesses ont été faites. Nous attendons leurs réalisations. Seulement, nous prions que le président Alassane Ouattara ait la force pour commencer et terminer ces travaux-là avant 2020. », a-t-il indiqué.

Ces travaux de refection, faut-il le rappeler, coûteront à l’Etat ivoirien, la mirobolante somme de 32,5 milliards de FCFA et concernent 41 Km de route dont 37 Km à réhabiliter et d'autres à bitumer. Ces travaux, avait indiqué le président Ouattara, « constituent la première phase d’un programme dont l’objectif est d’améliorer de manière significative les conditions de circulation dans notre capitale politique et administrative ».


Ces travaux ont pour objectif de redonner à la capitale politique son lustre d’antan. D’autres actions d’envergure, selon Alassane Ouattara, suivront. Entre autres la réhabilitation de l’INPHB, avec l’extension des résidences universitaires, les travaux de rénovation totale du Lycée Scientifique de Yamoussoukro, etc. Rappelons qu'à cette cérémonie de lancement des travaux, le président Ouattara a presenté ses excuses aux populations pour les promesses de campagne non tenues.






Articles les plus lus