Guillaume Soro menace: «Moi, exilé? (...) Je rentre à Abidjan bientôt »

Guillaume Soro annonce son retour au pays, son appel aux Soroïstes

Guillaume Soro annonce son retour en Côte d'Ivoire
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 octobre 2019 à 12:19 | mis à jour le 15 octobre 2019 à 14:31

Guillaume Soro sera bientôt de retour en Côte d'Ivoire. L'ancien Chef du Parlement l'a annoncé depuis Barcelone, où il était pour sa Crush Party avec ses partisans.

Guillaume Soro annonce son retour au pays, son appel aux Soroïstes

Lors de sa rencontre avec ses partisans, le 12 octobre dernier, Guillaume Soro a révélé qu'il a été victime d'une arrestation manquée alors qu'il séjournait à l'Hôtel El Palace de Barcelone. Poursuivant sur cette lancée, l'ancien Président de l'Assemblée nationale indique également que son visa américain a été annulé par le Consul des Etats-Unis à Abidjan.

En dépit de toutes ces déconvenues, le Député de Ferkessédougou a annoncé sa candidature à la Présidentielle de 2020. Et ce, à un an de ce scrutin décisif. Déterminé à en découdre avec ses anciens alliés du RHDP unifié, l'ancien chef rebelle ne compte pas rester en exil. Mieux, il entend revenir au pays le plus tôt possible, pour parcourir le territoire ivoirien afin de partager sa vision politique avec ses compatriotes.

Aussi, depuis le pays catalan, Soro Kigbafori Guillaume lance cet appel aux Soroïstes, l'ensemble des mouvements qui le soutiennent : « Tous les Soroïstes à Abidjan, allez vous inscrire sur le lien du GPS. » Puis, il ajoute : « La Constitution ivoirienne interdit l’exil, et le premier garant du respect de la Constitution, c’est le président Alassane Ouattara. Pourquoi resterai-je en exil ? Je suis venu en Europe pour m’organiser tactiquement, stratégiquement par rapport au Gps, et j’ai travaillé pour organiser 2020. Maintenant, une fois que j’ai fini l’Europe, quand je rentre, c’est pour ne plus quitter Abidjan. Je vais aller dormir dans les villages jusqu’en 2020. Il n’y a pas exil dans mon destin. Je rentre à Abidjan bientôt. »

Avant de quitter les lieux, Soro déclare qu'il n'oubliera pas de sitôt Barcelone à cause de l'incident qu'il y a connu. « BARCELONE ! Le nom de cette ville retentira encore pour longtemps dans mon cerveau. En effet les TROUBADOURS connus et mélancoliques ont tenté de réécrire mon destin et la destinée a dit NON. Vive BARCELONE », s'est-il écrié dans un tweet.

Sera-t-il mis aux arrêts après ses déclarations sur le président Alassane Ouattara et le RHDP unifié ? Telle est la principale interrogation qui taraude tous les esprits dans la capitale ivoirienne.


Notons toutefois que depuis sa démission de la Présidence de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro entend aller à la conquête du Fauteuil présidentiel. Cette ambition n'est pas du goût du camp présidentiel.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp