Guillaume Soro dévoile sa stratégie de conquête du pouvoir

Guillaume Soro parle de son nouveau mouvement
Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 octobre 2019 à 12:24 | mis à jour le 15 octobre 2019 à 13:36

Hors du pays depuis un moment, Guillaume Soro a annoncé sa candidature à la présidentielle d'octobre 2020. Le député de Ferké veut se donner les moyens de conquérir le pouvoir d'État. Après sa démission de l'Assemblée nationale, le 8 février 2019, il a créé le Comité politique. Un an avant l'échéance électorale, l'ex-chef de la rébellion ivoirienne lance un autre mouvement, le GPS (Générations et peuples solidaires).

"Le GPS, c'est vous, c'est nous" (Guillaume Soro)

Guillaume Soro a échappé à une arrestation en Espagne où il avait une rencontre avec ses partisans de Barcelone. En effet, l'ancien patron de l'Hémicycle ivoirien a saisi l'occasion de la crush party, le samedi 12 octobre 2019, pour révéler qu'il a été victime d'une tentative d'arrestation. Selon lui, dans la nuit du 7 au 8 octobre 2019, précisément entre 3 heures et 4 heures, "une escouade de policiers" a fait irruption dans sa chambre.

"Le concierge a juste le temps d’appeler et puis me dire mister Soro, la police est devant ta porte. Je dis, mais qu’est-ce qui ne va pas ? J’ai à peine le temps de me lever de mon lit, j’arrive, la porte de ma porte est assiégée. Je pars, j’ouvre la chambre. Et un policier me dit oui, tu es Monsieur Soro ? Je dis oui je suis Monsieur Soro. Et il me dit veuillez nous suivre vous êtes en état d’arrestation", a témoigné Guillaume Soro.

Le président du Comité politique semble ne pas avoir été ébranlé par ces évènements. Bien au contraire, Guillaume Soro se lance dans la promotion de GPS (Générations et peuples solidaires), son nouveau mouvement. "Car ils (les jeunes) refusent d’être des marionnettes. Ils ne croient plus aux messies qui savent tout, qui ont tout vu, qui ont toutes les solutions comme Dieu. Le GPS, c’est vous, c’est nous avec nos fragilités et nos erreurs, mais riches de notre conviction et détermination", a publié sur Twitter celui que l'on surnomme le "leader générationnel".


Interpellé par un internaute sur le GPS, Guillaume Soro a tenu à clarifier les choses en ces termes : "Cher Monsieur. Ce qui est notable et que vous auriez dû relever : c’est le fait que le GPS n’est pas un DIKTAT d’un individu, mais plutôt l’action de jeunes ivoiriens, quelquefois apolitiques, mais séduits par l’initiative participative. C’est eux qui créent le GPS pour eux-mêmes." Guillaume Soro a par ailleurs annoncé son prochain retour à Abidjan, non sans inviter les soroïstes à rejoindre le GPS.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp